N’ayons pas peur des mots les mots sont fous sont beaux comme un soleil d’or et de feu il y a quelque part une femme cette femme est comme un fleuve profonde et mystérieuse quand je parle d’elle je dis simplement qu’elle est belle son corps est chaud comme le sable du désert je m’y suis brûlé je m’y brûlerai encore il y a tout un monde dans cette femme toute une vie toute une jungle elle connaît tous les noms des pierres et des arbres le bruit de la pluie elle parle aux cailloux aux torrents venus de la montagne cette femme est gaie elle va dans l’eau du temps qui passe  

  n’ayons pas peur des mots les mots sont loups oiseaux libres toujours comme l’air et la femme s’en habille elle est poisson vipère toutes les couleurs du ciel     boue sable et poussière femme et mère fille et enfant    

    n’ayons pas peur des mots cachés dans les forêts les mots ont goût de terre comme cette femme et sa peau son corps et ses vallées ses fleuves et ses rivières     montagnes et bosquets  

  n’ayons pas peur des mots les mots sont tranparents clairs comme de l’eau parfois et cette femme me donne soif elle le sait et devient source pluie flaque où je me noie et ses yeux sont des lacs où je me vois éléments pyramide femme aux quatre côtés réussirai-je à la prendre au piège ?

.

ALPHONSE SALAFIA

.

Pino_SoftLight

Oeuvre Pino