samedi 5 juin 2010

LES ERRANTS

« La misère même silencieuse peut déranger » Il n’y avait en eux ni vie ni mort, Seulement ce vide étrange. Il n’y avait en eux ni présent ,ni futur, Ni signaux ,ni gestes. Que les passerelles de leurs vies Mutilées. L’eau ne creuse plus leur soif, Le pain n’attise plus leur faim, Le Temps est ce joug qui menotte Le moindre lien Avec le monde dit « des êtres vivants  ».ANGELA NACHE MAMIER.
Posté par emmila à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 5 juin 2010

REFUS

Je ne parlerai pas d’amour. Le mot s’est arrêté sur mes lèvres s’est figé s’est fermé fossilisé. Je ne dirai pas l’amour ni le chant qui s’en évade chant de joie mêlée de crainte telle l’envolée soudaine de mille oiseaux dans l’émoi dans la transe. Je sens leurs battements d’ailes l’ivresse de leur vol vers les cimes toujours plus hautes. Je sens leur passage le trouble qui jaillit au tout profond. L’espace conquis est ample et lourd et inquiétant. Pulsations d’ailes et du cœur en arythmie l’amour attache s’accroche s’épingle se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,