vendredi 16 juillet 2010

LE LIVRE DES EMBRASSADES...Extrait

Le vent souffle en moi. Je suis nu. Maître de rien, maître de personne, même pas maître de mes certitudes, je suis mon visage au vent, à contrevent, et je suis le vent qui frappe mon visage.EDUARDO  GALEANO.

vendredi 16 juillet 2010

EL LIBRO DE LOS ABRAZOS...Extrato

Silba el viento dentro de mí. Estoy desnudo. Dueño de nada, dueño de nadie, ni siquiera dueño de mis certezas, soy mi cara en el viento, a contraviento, y soy el viento que me golpea la cara.EDUARDO  GALEANO .
Posté par emmila à 17:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 juillet 2010

HÖLDERLIN

Les lignes de la vie sont diverses, Comme sont les chemins, et comme les contours des montagnes. Ce qu’ici nous sommes, un dieu là-bas peut le parfaire Avec l’harmonie et l’éternelle récompense et la paix...FRIEDRICH HÖLDERLIN.
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 juillet 2010

SI RESPIRER...Extrait

De pierre elle est, lampe, et puis d’air. Blanche est la pierre, et noire la lampe. Contre son verre éblouissant, ce sont des colonies d’insectes. Ils tuent le sens, l’instinct de la lumière. On les voit venir de très loin, de la mort, assise sur sa chaise, assise et qui regarde avec étrangeté le dieu du vide.Parfois les insectes s’écartent, laissant filtrer un peu, à peine, le lait abstrait du songe.La lampe est pourtant source. Il suffit pour cela de tourner la page du livre, de laisser l’eau revivre. Elle chante pour elle-même en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 16 juillet 2010

L'ESPAGNE ET LE DONQUICHOTISME

En l’an 1085, pendant les guerres de reconquête, Alphonse VI, roi remuant qui eut cinq femmes dont trois Françaises, prit la mosquée de Tolède aux Arabes. Averti que cette victoire avait été rendue possible par une trahison, il fit rendre la mosquée à ses adversaires, puis reconquit par les armes Tolède et la mosquée. La tradition espagnole fourmille de traits semblables qui ne sont pas seulement des traits d’honneur, mais, plus significativement, des témoignages sur la folie de l’honneur.  A l’autre extrémité de l’histoire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 16 juillet 2010

CAMUS ET LA GUERRE D'ESPAGNE

« C'est en Espagne que ma génération a appris que l'on peut avoir raison et être vaincu, que la force peut détruire l'âme et que, parfois, le courage n'obtient pas de récompense. C'est, sans aucun doute, ce qui explique pourquoi tant d'hommes à travers le monde considèrent le drame espagnol comme étant une tragédie personnelle, la dernière grande cause. » Albert Camus .
Posté par emmila à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 16 juillet 2010

LE GROS MONDE

Le gros monde veut me vendre une église Des habits neufs De beaux chapeaux Le gros monde veut me border De fleurs, de lampadaires De taxes foncières Le gros monde dit connaître le Danseur Il souhaite qu’il jongle Qu’il amuse, qu’il performe Le gros monde hait ce qu’il est : Sa race, sa foi, son histoire Tout ce que tu représentes Le gros monde a des plans : Il veut oublier, effacer Tout ce qu’il ne peut vendre Mais au cœur de la vallée gronde La colère de la vérité : « Rappelle-toi,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,