dimanche 18 juillet 2010

SOUS LE PAS...Extrait

lîlâ la joie lîlâ mouvement lîlâ lîlâ le jeu sans finracine et transformationfleuves et montagnesdes vents des nuagesdes rivières et des rocherslîlâ le nom lîlâ la forme lîlâ les noms lîlâ les formesl'homme peut communier avec le mystère de la naturesouffle-esprit à l'oeuvre vaste mouvement souffle-espritlîlâ lumière et lîlâ l'écho des lumièresle ciel enlace la terre animela montagne possède le recel latentla mer possède le déferlement immenselîlâ soleil lîlâ voix lîlâ coeurlîlâ soleil coeur et lumières lîlâ le jour lîlâ la nuitlîlâ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 18 juillet 2010

MEMOIRE DU VENT...Extrait

J’entends la voix du temps:Le poème – une main de-ci, de-làLe poème – deux yeux qui interrogentL’églantier a-t-il fermé la porte de sa cabane L’homme a-t-il ouvert une brèche nouvelleUne main ici, là-basEt la distance oscille entre enfant et victimeAfin que vienne l’étoile cachéeEt que le monde retourne à la transparence.ADONIS.
Posté par emmila à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 juillet 2010

NEUVIEME ELEGIE

Pourquoi, s’il est loisible aussi bien de remplirson délai d’existence en laurier, sombre un peu plusque tous les autres verts, avec ces vaguelettes(tel un sourire de la brise) au bord de chaque feuille : – alors pourquoiest-on contraint d’être homme et, fuyant sous le Destin,de désirer tant le destin ?...Oh ! non parce qu’existe le bonheur,si précipitamment gagné sur une perte très prochaine ;ni par curiosité, ou seulement pour exercernotre cœur, qui lui aussi serait dans le laurier…Mais parce qu’être ici, c’est beaucoup ; et que... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,