dimanche 8 août 2010

RACHID TAHA PORTO-LATINO 2010

  Rachid Taha, sur la Scène du 12 ème Festival Porto Latino à San Fiurenzu Capicorsu chante Barra Barra, Gana el Hawa !   Comme si il eût voulu, sachant qu’il ne l’aurait jamais pu, se dissimuler, apparaître lentement au public, se dévoiler peu à peu pour gagner en toute confiance la scène envoûtante et magique de la Citadelle de San Fiurenzu, Rachid Taha devient pour un soir, pour une nuit fraîche et étoilée de ce mois d'Août, l’hôte du Festival - Porto Latino - de cette douzième édition fantastique, très Thématique. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 8 août 2010

LA FIN DE L'ETE...EXTRAIT

Le temps s'effiloche avec ce nœud, soudain, au creux de l'estomac, ce noeud qui va, vient, s'en va, revient. Pour une image, un mot, un geste, un souvenir trop précis, une similitude de situation ou un ciel un peu trop pur. Je ne sais jamais quand ni comment. Cela fait mal, très mal. Je retiens mon souffle. L'alerte s'en va, sur la pointe des pieds. La barre s'atténue et la pendule poursuit sa marche. C'est ainsi depuis six mois. Ce sera ainsi sans doute très longtemps, peut-être jusqu'à la fin du temps, ou du moins, jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 8 août 2010

ICI ON CHERCHE TOUJOURS QUELQUE CHOSE

Ici on cherche toujours quelque chose dans les cafés, les églises, les places et jusque dans les poubelles on cherche en l’autre, en soi dans la cohue des trottoirs l’accalmie des ponts dans l’eau stagnante des fontaines et sur les bancs indiscrets on cherche en bas, en haut, devant soi un ticket de métro une terre ou une femme perdus un livre qu’on lira sur un lit d’hôpital ou en prison une chanson sans titre un ouvre-boîtes solide un oiseau qui ne chante que de nuit On cherche un regard qui fera basculer votre vie un graffiti à vous... [Lire la suite]