Suis la pensée -- mais pas  

    jusqu´au bord de l´abîme --  

  et ne dépouille pas 

   
le merisier en fleurs.   

 

   
                      Laisse les pensées venir                
 

        et s´estomper dans le lointain,
       
 

         et, sur l´arbre des rêves, 
                  

mûrir les grappes
                         
 

  quel que soit leur nom

 

.

 

OLAV  H. HAUGE

 

.

 

MERISIER