« ...Qui n’a pas rencontré une fleur dans le désert, lumière tombée du temps, exclamation dans la continuité du vide, cette nudité impérieuse, tentée par le jardin, celui-là ne saura peut-être jamais tout à fait ce que c’est que surgir comme un visage ébloui dans le non-visage et disparaître ».

.
LORAND GASPAR

.

Film_fleur_du_desert