dimanche 19 septembre 2010

LES TERRES ANCIENNES: LES SEIGNEURS DE LA DANSE

Descendus des hautes terres en robes bleuesVenus des vents altiers en djellabas de laineVisages enserrés de drap sombreLes seigneurs de la danse ont avancé leur pas d'éternitéSaisie ma mainSaisi mon souffleMes yeux transis dans la beauté des gestes pursÉclat des sabres hors des fourreaux de cuirSécheresse des cannes entre les mains de chair violenteHommes de lames bleues dans la lente noria du crépusculeLes seigneurs de la danse ont enflammé leur pasSaisie mon âmeSaisie ma fièvreFrémissement de mes lèvresEn transparence de sel et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 19 septembre 2010

LA VOIX NOMADE...Extrait

« La seule tristesseC’est de savoir que les jours s’ouvrirontComme des lys au fond du tempsQue l’amour dans le cœur de l’hommeContinuera de déployerSes roseraiesQue la beauté comme naguèreEmbaumera les pas du voyageurEt que sous tant de fleursJ’aurai les yeux remplis de terre ».ANNE  PERRIER.
Posté par emmila à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 septembre 2010

CONSTANTIN KAVAFIS

Tu dis: "J'irai vers d'autres pays, vers d'autres rivages je finirai par trouver une autre ville, meilleure que celle-ci, ou chacune de mes tentatives est condamnée d'avance, et mon cœur est enseveli comme un mort. Jusqu'à quand mon esprit restera-t-il dans ce marasme? Ou que je me tourne, ou que je regardeje vois ici les ruines de ma vie,cette vie que j'ai gâchée et gaspilléependant tant d'années.   Tu ne trouveras pas de nouveaux pays,tu ne découvriras pas de nouveaux rivages. La ville te suivra. Tu traîneras dans les... [Lire la suite]
dimanche 19 septembre 2010

PALMAS Y GUITARRA

Ahora, entre nosotros, aquí,ven conmigo, trae por la mano a tu cuerpoy cenemos juntos y pasemos un instante la vidaa dos vidas y dando una parte a nuestra muerte.Ahora, ven contigo, hazme el favorde quejarte en mi nombre y a la luz de la noche tenebrosaen que traes a tu alma de la manoy huímos en puntillas de nosotros.Ven a mí, sí, y a ti, sí,con paso par, a vemos a los dos con paso impar,marcar el paso de la despedida.¡Hasta cuando volvamos! ¡Hasta la vuelta!¡Hasta cuando leamos, ignorantes!¡Hasta cuando volvamos, despidámonos!¿Qué... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,