Voyageur, voyageur, accepte le retour,


II n'est plus place en toi pour de nouveaux visages,


Ton rêve modelé par trop de paysages,


Laisse-le reposer en son nouveau contour.

 

Fuis l'horizon bruyant qui toujours te réclame


Pour écouter enfin ta vivante rumeur


Que garde maintenant de ses arcs de verdeur


Le palmier qui s'incline aux sources de ton âme.


.


JULES  SUPERVIELLE

.

65115_482764839_palmier_arc_ciel_insolite_perou_310227_H233712_L