Pierres.
Caresses de ma main.
Corps.
Un dialogue se noue :
...les ronces parcourent d'invisibles chemins parmi les corps offerts à l'attente de midi.
Ailleurs l'amour...
Ailleurs des carrés de terre labourée, ensemencée, tendent leur bonheur comme du linge lavé de frais.
Ailleurs du linge sèche sur un fil d'horizon vert et bleu, et la vie, lentement, s'égoutte au soleil.
Ailleurs...
Pierre dénudée de sa boue.
Et le sang affolé s'épaissit à ce contact.

.
.

.

JEAN-CLAUDE  IZZO

.

.

.

alechinsky

Oeuvre Pierre Alechinsky