Je t’écris cette lettre en espoir de chance
                Mon facteur ne vient pas            
Ma boîte aux lettres rapetisse               
Ralentit l’acheminement de mes forces               
Je t’écris cette lettre amoureuse               
En réponse à ta violence en réponse à ton velours               
Je t’écris cette lettre parce que ton silence ressemble à un crochet de boucher               
Tes mots absolus me tranchent               
Ta lumière brille par son absence et s’obstine en creux
               
Je t’écris cette lettre parce que ma vie en fines lamelles ne sait pas concevoir une parole éteinte               
Je suis là dans le vent le verbe brûlé sur mes joues               
Ma patience crevée sous une pluie battante               
Je t’écris pour t’entendre               
Je t’écris pour t’aimer
               
Je t’écris parce que mon attente devient écume quand ta voix la brise
               
Parce que t’attendre c’est comme attendre le passage du train quand tes mots baissent leurs barrières et que je suis entre elles
               
Je t’écris parce que tes lèvres m'attirent sur une pierre où j’aiguise ma quarantaine
               
Tu me dis que je te regarde avec les yeux de l'amour et que bientôt je me rendrai compte de ton âge et de tes défauts
               
Qu'il faut cesser de t'aimer
               
Comment faire cela quand les dalles de mes salles se dessinent sous tes pas
               
Quand mes poumons se remplissent de l'air de tes déplacements
               
Quand l'herbe de mon jardin lèche tes élans
               
Comment le pourrais-je
               
Comment ne pas réagir à la peau de ta gorge où s’imprime mon nom
               
Comment ignorer tes baisers si souvent rêvés dans mes nuits obscures
               
Comment ne pas me servir de tes cheveux en marque-pages
               
Comment ne pas lire ton visage sur la face de la pleine lune
               
               
Je t’écris cette lettre parce que tu me demandes de courir sans jambes
                Je t’écris mon amour pour survivre et traduire l'indicible


.

CHRISTOPHE  FORGEOT

.



821664_1

Oeuvre Zhaoming   Wu