"A l'eau sombre qui là-bas recueille
les griffures d'une aube sur terre
à l'eau qui s'en va en riant
dissiper la ferveur des images
à la goutte de feu dans mon œil
quand l'âme vérifie le désert.

A ce qui me dit fluide et indivis
entre mille voix levées au matin de la voix
essaim de gerçures muettes
dont saignent encore mes lèvres
.

LORAND GASPAR

.

MIQUEL_BARCELO3

Oeuvre Miquel Barcelo