lundi 15 novembre 2010

REQUIEM...Extrait

Pourquoi errer, sans se fixer,Pourquoi regarder sans respirer ?Tu dois savoir qu’une seule âmePour deux est fortement soudée.Je te consolerai, je te consoleraiComme personne n’a rêvé de l’être,Et si tu m’offenses d’un mot violent,C’est toi qui souffriras. . .. .ANNA  AKHMATOVA . . . Oeuvre Miquel Barcelo

lundi 15 novembre 2010

DE LA CITE DU OUI A LA CITE DU NON

Depuis longtemps, je suis un train qui va et vient De la cité du OUI à la cité du NON Et les fils de mes nerfs ont tissé leur réseau De la cité du NON à la cité du Oui. Dans la cité du NON, c'est la peur et la mort   Et les murs des salons y sont peints de tristesse. Ici, le moindre objet se renfrogne, maussade, Et les regards sont tous empreints de méfiance. On cire tous les jours les parquets de fiel. On vit assis dans le mensonge et le malheur. Du Diable si on y reçoit un bon conseil, Ou, disons, un bouquet, ou même le... [Lire la suite]
lundi 15 novembre 2010

DONNER A VOIR

Au fond du cœur, au fond de notre cœur, un beau jour, le beau jour de tes yeux continue. Les champs, l’été, les bois, le fleuve. Fleuve seul animant l’apparence des cimes. Notre amour c’est l’amour de la vie, le mépris de la mort. A même la lumière contredite, souffrante, une flamme perpétuelle. Dans tes yeux, un seul jour, sans croissance ni fin, un jour sur terre, plus clair en pleine terre que les roses mortelles dans les sources de midi..Au fond de notre cœur, tes yeux dépassent tous les ciels, leur cœur de nuit. Flèches de joie,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,