En marchant, j’ai connu, en marchant,
  marchant contre le vent, j’ai connu,
  en marchant j’ai connu, — sa rouge estafilade.

En marchant, j’ai connu, en marchant,
  parmi l’entaille des mots, j’ai connu,
  en marchant, — le silence qui balafre la face.

En marchant, j’ai connu, en marchant,
  le poignard de la nuit, j’ai connu,
  en marchant, sa taillade d’aurore dans la rose chair.

En marchant, j’ai connu, en marchant
  le crayon de papier, j’ai connu,
  en marchant, — Ô l’arme pointue à double tranchant.

 

En marchant, j’ai connu, — parfums des roses du temps.

.

SERGE  VENTURINI

.

 

woman_and_the_roses

Oeuvre  Marc  Chagall