Derrière la parole le chaos.
Le hurlement n'accède à aucun monde.
Je chante.
Nulle invocation.
Rien que des noms qui reviennent.

Tu choisis la blessure, le lieu
où nous parlons notre silence.
Et tu fais de ma vie
cette cérémonie trop pure.

.

.

.

.

.

ALEJANDRA  PIZARNIK

.

.

.

.

Abstraitebastien_jacqmin

Œuvre Sébastien Jacqmin