mardi 7 décembre 2010

CE QUE JE VEUX DIRE, C'EST LE POEME QUI ME L'APPREND

Le chant ne souffle qu’au-dessus de l’abîme. Là où l’espace, le seul espace à la pierre ne peut dire la distance ou la proximité qui les fait être ensemble. Là où la douleur, la seule douleur à l’absence ne peut dire la distance et la proximité qui les fait dériver étrangères. Le chant ne s’élève qu’au-dessus de l’absence. L’espace initial n’existe qu’en creux pareil à ce qui manque à ce qui est redonné pourtant par une blessure. Le regard témoigne pour l’invisible : il souligne, il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,