mercredi 8 décembre 2010

DIO VI SALVI REGINA

Dio vi salvi Regina E madre universale Per cui favor si sale Al paradiso Voi siete gioia e riso Di tutti scunsulati Di tutti i tribulatti Unica speme A voi suspira e geme Il nostro afflito core In un mare di dulore E d'amarezza Maria, mar di dolcezza Ivostri occhi pietosi Materni ed amurosi A noi volgete Noi miseri accogliete Nel vostro santo velo Il vostro figlio in celo A noi mostate Gradite ed ascultate Ô... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 8 décembre 2010

GLANEUSE

Avec ses mots serrés, écrasés, juteux entre les doigts, ses mots de chaud et doux pour nuits d'épouvante, de dure délirance ; avec, au fond des poches, ses ariettes allègres, ses graves récitatifs, elle avance dans la forêt des hommes. Elle a pris aux mésanges plumes et chants ; aux sentiers leur creux moussu ; à la mer son ressac. Elle n'a ni armure ni besace. Elle confie sa disette aux baies des buissons. Va-nu-pied, tzigane, lys des champs. Orphée va, la flûte à la main..COLETTE NYS-MAZURE.Oeuvre William bouguereau
Posté par emmila à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 8 décembre 2010

REFLET D'ELLE

Un reflet d’Elle Frissonne Tend la main Elle me ressemble Je fais un pas   L’Histoire me lie à Elle La beauté comme malédiction La féminité comme fardeau   Derrière Elle des ombres Rodent Se déploient Rouges Noires S’étendent Se déforment Se transforment S’allongent Serpents Sabres Poignards Menacent Montent… Le long de leurs maigres jambes   Elle n’a pas d’arme Les larmes ne secourent pas   Ils la prennent Ils l’arrachent Ils l’étouffent La transpercent La renversent ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 8 décembre 2010

SPIRALE...Extrait

Perfection. Certitude. Ainsi parfois après l'amour. Seul existe le présent mais éternel et à jamais semble-t-il éloigné de la peur imposée ou ressentie. Attente calme de ce qui sera. Silence d'espoir. Je suis fleur et rivage, la nuit redevient lumineuse, le désert cesse d'être solitude. La douleur a germé.   (....) Tout doit s'éteindre de ce qui porte vie. Seule Une attraction nouvelle, par un savant appel, Peut maîtriser souffle et souffrance de cela qui s'enfuit..Anne Philipe.
Posté par emmila à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,