« I detti domi
si cuncoglienu
à somma fatta
à ripa bella
I detti chjerchji
s’arrutuleghjanu
è vultuloni
cincinoni
sticcianu à l’inghjò
I detti falzi
si spechjanu à noi
si sguaglianu
in noi
velenu lisciu
I detti strani
si sò sbandati
à fune lena
à pianu apertu
I detti filu
tandu s’avvianu
è tacchi tacchi
fulminendu
piglianu insù
I detti ghjusti
parlanu à tutti
s’affrontanu
à noi
mele raspìu »


.



GHJACUMU FUSINA



.



« Les mots apprivoisés
s’assemblent
au bout du compte
au bout des terres
Les mots cerceaux
s’enroulent
et roulent
et dégringolent
le long des pentes
Les mots mensonges
se mirent
et se fondent en nous
comme un lisse poison
Les mots étranges
se sont égaillés
la bride sur le cou
à perte de vue
Les mots tissus
alors se mettent en
marche
et progressivement
grommelant
ils remontent la pente
Les mots vérité
parlent à tous
s’affrontent à nous
en âcre miel


.



JACQUES FUSINA


.


alleaume_2

Oeuvre Yves Alleaume