Si je meurs très jeune, écoutez ceci :

je ne fus jamais qu’un enfant qui jouait,

je fus idolâtre comme le soleil et l’eau

d’une religion ignorée des seuls humains.

Je fus heureux parce que je ne demandai rien,

non plus je ne trouvai qu’il y eût d’autre explication que le fait

pour le mot explication d’être privé de tout sens.

 

Je n’ai désiré que d’être au soleil ou sous la pluie,

au soleil lorsqu’il le soleil y était

et sous la pluie lorsqu’il pleuvait

(et jamais au contraire),

avoir chaud et froid et vent,

et ne point aller au-delà.

 

Une fois j’aimai, et je crus qu’on m’aimerait,

mais je ne fus pas aimé.

Je ne fus pas aimé pour l’unique et grande raison

que cela ne devait pas être.

 

Je me consolai en retournant au soleil et à la pluie

et en m’asseyant de nouveau à la porte de ma maison.

Les champs, tout bien compté, ne sont pas aussi verts pour ceux qui sont aimés

que pour ceux qui ne le sont pas.

Sentir, c’est être inattentif.

.

ALBERTO CAIERO

( Fernando Pessoa )

.

1004725884