mardi 22 février 2011

ANGOISSE D'UNE SEULE FIN...Extrait

Être encore où l'on n'est plusque cet "encore" à vivre. Les mots de l'amitié précèdent,toujours, l'amitié comme sicelle-ci, pour se manifester,attendait d'être annoncée.   Nous ne pouvons avoir une imagede nous-mêmes.En avons-nous une d'autrui?Sans doute, mais nous ne savons, jamais, hélas, si elle est la bonne. Voir, comme on dirait "au revoir" à unétranger, en le regardant partir.Ce qui passe éclaire le passage.Ce qui demeure, l'annule.  Ouvre mon nom.Ouvre le livre.    Le bonheur que l'on éprouve à aimer... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 20 février 2011

AQUARELLEES...Extrait

D'abord le silence où la chute d'une pomme    Déplace le chant des oiseaux    S'infiltrant avec l'air par les fenêtres mal jointes    Car personne ne peut tisser dans sa tête    Des nombres absents sans que les eaux de dehors    Ne le prennent léger pour un présent voyage    Et aux jours de fête le souffle du soleil    Peut tendre les voiles pour une traversée soudaine    Où hors de lui le voyageur frôle les voix    Seul dans ses liens... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 20 février 2011

SEULE ENFANCE ET AUTRES POEMES...Extrait

  Par -dessus les murs, le ciel      et le jardin tant de fois revu en rêve,      le poirier n'abrite plus personne      et l'échelle a été enlevée il y a longtemps.      Comme un mandala vide, la pelouse,      s'y tenir au centre c'est tomber dans un puits      qui traverse le temps.      Transposer cette chute en distance franchissable,      c'est restituer la présence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 20 février 2011

LIBYE L’INSTANT ZERO, LE NON RETOUR

    Samedi 19 février 2011     (19h06, heure de Paris)         A cette heure-ci, la milice spéciale de Kadhafi, appuyée par des mercenaires étrangers, ouvre le feu sur tout ce qui bouge à Benghazi (Est de Libye).      Benghazi témoigne d’un massacre de grande ampleur : ce soir et à cette heure-ci, plus de soixante dix tués et les hôpitaux appellent le peuple au don de sang.     Parmi les victimes, beaucoup de jeunes d’une douzaine d’années. . Oeuvre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 18 février 2011

QUE RESTE T-IL ?

Que reste-t-il lorsque,devenu homme,on vit sous d’autres lois,du parc plein d’ombre de l’enfance,magique, glacé, brûlant,dont maintenant, lorsqu’on y revient,on longe avec une sorte de désespoir,de l’extérieur, le petit mur de pierres grises,s’étonnant de trouver fermées dans une enceinte aussi étroite,une province dont on avait fait son infini,et comprenant que dans cet infinion ne rentrera jamais plus,car c’est dans le jeu,et non dans le parc,qu’il faudrait rentrer. . ANTOINE DE SAINT-EXUPERY .
Posté par emmila à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 février 2011

LES GRANDS OISEAUX

Déjà on les avait entendus, et ils passent       Coulant d’étranges cris au-dessous de leur vol       Les migrateurs qui semblent épuiser Ie vent       Comme à l’appel d’une enivrante certitude,       Élargissant soudain l’espace d’un élan       Qui connaît à la fois, dessiné sur le ciel       Et déposé sur nous comme uns ombre furtive,       Leur voyage au présent, son passé ancestral ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 18 février 2011

HYMNES A LA NUIT...Extrait

Je le sais à présent, quand se fera le dernier matin lorsque la Nuit et l'Amour ne seront plus effarouchés par la lumière - et lorsque le sommeil se fera éternel, un rêve unique, inépuisable Je sens en moi une céleste lassitude. - Lointain et harassant fut mon pèlerinage au saint-tombeau, et pesante, la croix. - Mais l'onde de cristal, - les sens vulgaires ne la perçoivent point, - l'onde qui prend sa source au coeur du tertre ténébreux, celui qui l'a goûtée, - celui qui l'a gravi, ce haut-lieu au pied duquel vient se briser le flot... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 18 février 2011

LA JEUNESSE ET L'ESPOIR...Extrait

Je vis les voleurs de l'Ignorance piller les trésors de la Connaissance, tandis que les sentinelles de la Lumière sombraient dans le sommeil profond de l'Inaction. Et je vis deux amants, mais la femme était comme un luth entre les mains de l'homme qui ne savait pas en jouer et ne comprenait que les sons discordants. Et je vis les forces de la Connaissance assiéger la cité du Privilège Hérité, mais elles étaient peu nombreuses et furent bientôt dispersés.Et je vis la Liberté qui marchait seule, frappant aux portes et réclamant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 février 2011

ILS SE MEURENT NOS OISEAUX

Savez-vous les tempsOù labourant les mersNos frêles caravellesCroisaient le Terre-NeuvasOù le marchand phénicienEn légère nacelleCoulait le bateau génoisQuand ils chantaient nos oiseauxSavez-vous les tempsOù l'or avait goût d'écumeOù la pierre était de luneEt le navire se voulait là-basQui nous dira s'il fallut l'orageS'il fallut la guerrePour qu'il n'en revienne pasPuisqu'ils chantaient nos oiseauxSavez-vous les tempsOù l'empire d'argentRelevait du courageEt le marchand était soldatQui bâtissait au fil des ansEtait maître... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 17 février 2011

LE NU BLEU...Extrait

Le nu bleu peut foncer toujours davantage jusqu'au noir, il peut toucher la transparence jusqu'au bleu clair. Le nu bleu retrouve la présence physique par delà les perspectives d'une déposition intellectuelle. La nudité dont je parle est aussi celle du visage, celle du visage de l'autre qui se tourne vers moi — et c'est cela la nudité même. La nudité, cet abord de face dans le discours, écrire à visage découvert. Le nu bleu se nuance depuis le corps nu jusqu'à la nudité de pierre blanche dans les cloîtres des abbayes.   Le nu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,