jeudi 17 mars 2011

CECI EST MON CORPS...Extraits

Le cœur serait-il, déjà, cette eau étale, cebleu dans les paupières ? Tu n’iras pas ; non.Nul ne t’accompagne ; la lumière est unpoulpe aveugle.      Puis-je vivre en dehors des mains d’unefemme ? Tu n’as rien dit. C’est vrai *     Que nul ne renonce à faire, marchant, ledétour du sentier, puisque je suis ce détour :cela qui va s’éloignant, te rapprochant de tonhabitation.      Vois, la lumière scintillait, j’écrivais ! *      Ouvrir l’intérieur – si invisible sur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 17 mars 2011

LETTRES A JENNY COLON...Extrait

« Mourir, grand Dieu ! Pourquoi cette idée me revient-elle à tout propos, comme s’il n’y avait que ma mort, qui fût l’équivalent du bonheur que vous promettez : La Mort ! ce mot pourtant ne répand cependant rien de sombre dans ma pensée : elle m’apparaît, couronnée de roses pâles, comme à la fin d’un festin ; j’ai rêvé quelquefois qu’elle m’attendait en souriant au chevet d’une femme adorée, non pas le soir, mais le matin, après le bonheur, après l’ivresse, et qu’elle me disait : Allons, jeune homme ! tu as eu ta nuit comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 mars 2011

DU PAIN ET DES PIERRES...Extrait

(...)  J'investis mes étoiles dans un  ciel toujours vide et la nuit je promène sur la mer mes ongles de cellule   dans une enfance couchée à mort je marche le long d'une autre vie et j'ai noué mes poings au vol des cormorans   et les éclats de voix croissent et se multiplient quand la métaphore se fait cri   mon corps est d'un autre âge mon sang d'une autre mer j'habite les révoltes et les révolutions   .   TRISTAN CABRAL   .    Oeuvre Giorgio... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,