L’œil de la mer est une chose, l’écume en est une autre ;

délaisse l’écume et regarde avec l’œil de la mer.

Jour et nuit, provenant de la mer, se meuvent les flocons d’écume ; tu vois l’écume, non la mer.

Que c’est étrange !

Nous nous heurtons les uns contre les autres comme des barques; nos yeux sont aveuglés ;

l’eau est pourtant claire.

Oh, toi qui t’es endormi dans le bateau du corps, tu as vu l’eau ; contemple l’Eau de l’eau.

L’eau a une Eau qui la pousse, l’esprit un Esprit qui l’appelle.”

.

JALÂL AL DIN RÛMI

.

55041842