mardi 29 mars 2011

CLAUDE VIGEE

Comment caractériser en deux mots les responsables financiers aussi rapaces qu’incompétents de la grande crise économique en cours ? A la fois cupides et stupides, tels m’apparaissent les héros de cette triste déconfiture à l’échelle du monde entier. La rime est trop riche, trop belle, pour ne pas s’appliquer parfaitement aux génies de la nullité absolue qui sont à la tête des principales banques internationales, et continueront – si on les laisse faire comme devant, à nous mener droit dans le mur pour le profit de quelques-uns,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 29 mars 2011

DE TERRES ET D'ECUMES

Il est avec celui dont le sang ne cesse de se répandre Sur les parquets vernis Et il ne reconnaît plus cette écriture qui est la sienne, Ce sang agité qui est le sien. Retourner à la terre comme le plus petit grain de blé Produit des miracles, Serrer des mains ou des corps, Aller et venir, mais seul, O la grande solitude, O jalousie profonde et douloureuse, tellement douloureuse. Il refuse, fier, de partir sur des traces, De suivre ou de guider, D’espérer ou de susciter, De parler le langage de la vanité qui le poursuit, ils... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 29 mars 2011

COLETTE GIBELIN

Automne admirable et trompeur Fête folle des couleurs Comme si la terre était pétrie de joie et d’or Les oiseaux s’en vont vers ailleurs Ils ont bien tort Le monde est superbe et fragile Cette beauté qui s’éparpille me fait un peu peur Le ciel est un palais de mille fleurs Il faut aimer chaque seconde Vivre est miracle provisoire emporté par le vent . . . COLETTE GIBELIN . . . Angelika Privalihin    
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,