A force de piocher sous la lune
et de tirer le soc de l’aube
il a rapiécé la faim
et agrandi l’eau des ruisseaux.

Attelés au silence
ils ont raisonné les vents sauvages
et renversé la nuit.

Sur ce quart de terre
éclairé de ciel
la moisson a jailli.

L’homme, les bêtes et les champs,
Epaule contre épaule

.

CHRISTINE LIEVRE

.

324cq

Oeuvre Julien Dupré