Pour toi Soleil unique mon amour
Ma joie ensorcelée s'éveille
Les nuages se lèvent comme un rideau de théâtre
Ta victoire m'empourpre le coeur
Comme elle est loin cette ferveur d'hiver
Emprisonnée dans sa brume de silence

Enchassée dans mon âme
Orient Soleil levant du déclin de décembre
D'un tel enfantement
Seulement la préfiguration
Mais maintenant serai-je jamais sûr
De la réalité de la nuit
Si mince pellicule entre deux crépuscules
Il gravit son triomphe pour un règne sans fin
Une éternité d'amour
Ses chevaux échevelés se fixent au zénith
Sa course est immobile
Il résume l'univers dans l'extase
L'obscurité se désintègre aux cuivres de son orchestre

Jamais plus l'univers en rupture d'équilibre
Bien loin des cieux d'où je partis
Je clame ma déshérence
La musique de sa lumière
Se répand dans ma chair s'écoule dans mes os
Je partirai je le rejoindrai

J'emporterai la terre dans mon coeur
Dans l'âme
Un océan de fidélité à la mesure de sa grâce
O Toi mon amour
Ma nuit enfin se déverse et fond dans ta lumière.

.

DOM HUGUES PORTES

"L' horizon intérieur"

.

flower_bouquet_00168