lundi 28 mars 2011

BREVE INVITEE

 Ma lande mon enfant ma bruyère  Ma réelle mon flocon mon genêt, Je te regarde demain t’emporte Où je ne saurais aller.   Ma bleue mon avril ma filante Ma vie s’éloigne à reculons, A toi les oiseaux et la lampe A toi les torches et le vent.   Mon cygne mon amande ma vermeille A toi l’impossible que j’aimais À toi la vie, sel et soleil, A toi, brève invitée.  .  ANDREE CHEDID  .   Oeuvre Tarcsay Béla    
Posté par emmila à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 mars 2011

NAISSANCE DU CHANT

 Venu de plus loin que l’espace De plus loin que le temps Le Chant Aborde le couloir sidéral Se mêle au solfège des mondes S’inscrit dans l’accord des planètes Adopte la cadence des astres Se rapproche Puis se coule Dans l’onde l’argile et l’air S’éprenant des humains Le Chant Pénètre la pulpe des corps Imprègne nerfs et sang S’abrite au creux de l’âme S’unit au souffle S’empare de la parole Saisit nos gorges Éclot sur nos lèvres Et devient... . ANDREE CHEDID . Oeuvre Didier Delamonica
Posté par emmila à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 28 mars 2011

SAGESSE

"Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose... Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer."  . . . ANTOINE DE SAINT-EXUPERY . . . . Oeuvre Claude Binetruy
Posté par emmila à 04:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 28 mars 2011

NE QUEMANDE RIEN

Ne quémande rien. N’attends jamais   D’être payé de retour. Le pur souffle   Que tu propages doit faire le long tour,   Par-delà tes jours. Te reviendra   En orties, ou en pierres, peu importe.   Il t’accompagnera dans ta marche      Plus loin que toi le long de la Voie. . FRANCOIS CHENG . Photographie Magdalena Wasiczek    
Posté par emmila à 04:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 27 mars 2011

MESNEVI...Extrait

L’œil de la mer est une chose, l’écume en est une autre ; délaisse l’écume et regarde avec l’œil de la mer. Jour et nuit, provenant de la mer, se meuvent les flocons d’écume ; tu vois l’écume, non la mer. Que c’est étrange ! Nous nous heurtons les uns contre les autres comme des barques; nos yeux sont aveuglés ; l’eau est pourtant claire. Oh, toi qui t’es endormi dans le bateau du corps, tu as vu l’eau ; contemple l’Eau de l’eau. L’eau a une Eau qui la pousse, l’esprit un Esprit qui l’appelle.” . JALÂL AL DIN RÛMI . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 27 mars 2011

J'AVOUE QUE J'AI VECU...Extrait ( A propos de Nazim Hikmet )

J'allais voir souvent, à Moscou ou à la campagne, un autre grand poète: Nazim Hikmet, le légendaire écrivain turc emprisonné durant dix-huit ans par les gouvernements si spéciaux de son pays. Nazim, accusé de vouloir soulever la marine turque, fut condamné à toutes les peines de l'enfer. On l'avait jugé sur un bateau de guerre. Il me raconta comment on l'avait forcé à marcher jusqu'à l'épuisement sur le pont du bateau, puis comment on l'avait enfermé dans les latrines, enfoncé dans un demi-mètre d'excréments. Mon frère le poète... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 mars 2011

LES PIERRES DU TEMPS ET AUTRES POEMES...Extrait

"La passion des origines est un arbre il te suit dans tes voyages dans tes errances quand tu es fatigué tu t'appuies à son tronc quand tu veux dormir tu le secoues et des rêves mûrs tombent dans ton sommeil comme les fruits de l'enfance." . . . . .   TAHAR BEN JELLOUN . . . . . Oeuvre Frida Khalo    
dimanche 27 mars 2011

DES NOUVELLES DE LA MAISON BLEUE...Extrait

« On ne peut jamais retrouver un lieu d’autrefois, ou revivre un état antérieur. Il y a eu un jour un état de bonheur parfait qu’au fil du temps on ne cesse de perdre et d’oublier. Pourtant, on persiste à croire qu’il est enfoui quelque part dans le passé et qu’il peut être retrouvé. » . HELLA  S. HAASE .
samedi 26 mars 2011

HERBERTO HELDER ....LES MUSES AVEUGLES...Extrait

"…Toutes les lumières sont éteintes. Dans le cerceau des voix vient le printemps. Et pendant que dort le lait, Ma maison mienne dort aussi dans le silence et petit à petit brûle. Plus ne passe dans les pétales véhéments la tête qui roule alors les mots naissent. Limpides, amers…   Certaines nuits j’ai aimé tous les très vieux ruisseaux, degré par degré j’ai gravi le corps qui s’emplissait de feuilles minuscules, éternelles comme un arbre. Degré par degré je dévorai la joie - moi, la gorge grande ouverte comme quelqu’un qui va... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 26 mars 2011

LETTRE AUX GENS TRES SAGES...Extrait

"Non il n'est pas fou Celui qui parle au vent Aux murs aux rues aux lampadaires A l'ombre du chat sur la fenêtre Aux mains fragiles Qui l'aiment et le connaissent Il n'est pas fou Celui qui voit la mer Dans son miroir Et des chiens bleus Dans les nuages Non il n'est pas fou Il rêve il rêve Et nous attend Sous le manteau de son mystère Au cœur du monde imagé" . JEAN-PIERRE SIMEON . Oeuvre Piotr Frolov
Posté par emmila à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,