L'odeur d'une fleur nous rend maîtres,

pour un instant, du destin;

le soleil du ciel bleu que, le  soir,

la porte qui s'entrouve laisse entrer;

le pressentiment d'une juste joie;

un oiseau qui vient sur la fenêtre;

un moment de quelque chose d'inattendu...

 

Dans la solitude et le silence,

nous trois seulement:

- visite, homme, mystère -

Le temps et les souvenirs

ne sont pas chemin de traverse,

mais de lumière et d'air.

 Nous marchons, souriant, sur la mer tranquille.

Douce est la maison, belles ses vues...

Et, un instant, nous régnons, pauvres ! sur notre vie...

.

JUAN RAMON JIMENEZ

.

p1010019noiretblancla5