Yacine

en ces vingt ans d'absence
premier novembre, date ancrée dans ma chair
je me souviendrai de toi à la Casbah avec M'hamed, momo et papa
à l'assaut de l'impossible brouillard
je me souviendrai de toi quand pour la première fois
j'ai fait connaissance avec le vertige de l'amour
je me souviendrai de toi quand le froid a atteint la flamme
de mon corps et que ta demeure salutaire sur moi veillait
je me souviendrai de toi quand tu venais porter secours à mon coeur
amoureux
je me souviendrai de toi tu m'as offert ton lit quand je fus
expulsé de la paternité
je me souviendrai de toi, tu m'as interdit de boire de l'alcool
tu connaissais sa traitrise
je me souviendrai de toi, tu m'as pris dans tes bras quand
M'hamed est parti
je me souviendrai  de toi quand j'avais honte de parler mon Kabyle
tu m'a dit le Français est une épine
je me souviendrai de toi, maman affolée tu l'a rassurée
avec un couffin de fraternité
je me souviendrai de toi et l'aube nous est dérisoire Ali Zaamoum
pleurait la patrie
je me me souviendrai de toi le doigt sur la joue tu disais Kablout
est mon ancêtre
je me souviendrai de toi, Ouahab, Djilali et Tahar faisant le monde
toi tu dessinais les mots
je me souviendrai de toi logeant ma solitude d'adolescent
dans tes bras puissants et paternels
je me souviendrai de toi dansant sur le corps inanimé de l'humanité
et toi chantant l'absurde du pouvoir
je me souviendrai de toi réclamant Amazigh au fin fond de la berbérité
tu disais c'est mon fils
je me souviens de toi Yacine

 

.



KAMEL YAHIAOUI

 

.

 

 

Kateb-Yacine,

Kateb Yacine