(...)

Je suis malade de naissance.
On me jeta hors de ma mère

Comme d'une fenêtre
Et je hurlai d'ensoleillance
Au milieu de voisins buvant leur café noir.
Bien le bonjour quand même
O ma terre
Petite pomme tiède encor
Sur les branches du froid.

  J'ai grand mal de poèmes
De lampes éreintées par la nuit

Sur des syllabes à goût de sel.
Bien le bonjour quand même
A tout pêcheur, à tout tailleur de pierre.
S'il faut tout amour perdre
Que tout amour ne nous perde pas.

  Tourne mon cœur comme la terre
Nuit et lumière, nuit et lumière.

.

YVES HEURTE

.

64628021_p