Pour éviter l'écueil qui se tient en arrière

Qui me suit

Qui attend le pas définitif

Pour éviter de jamais revenir en arrière

Sur le flanc de l'amour qui glisse sans mourir

Cet amour qui se dégage mal de tes viscères

Ces regards qui n'ont plus ni rime ni raison

Et ce portrait de toi que je voudrais refaire

Tendre cruel vivant dans l'ombre sans passion

Ce regard qui se perd dans la nuit jalouse

Ce regard plein des pointes de feu de la jalousie

Dans la robe du soir dont se pare la terre

Au moment où tu sors

 

Loin dans le désespoir

J'aurai le visage enfoui dans la glace

Le coeur percé des mille feux du souvenir

L'écueil de l'avenir et de la mort en arrière

Et ton sourire trop léger

Une barrière

De toi à moi

Les paroles libres

Les gestes retenus

Des mains ailées qui avançaient pour tout ouvrir

Alors dans la trame serrée livide se découvre

La blessure inouïe dont je voudrais guérir

.

PIERRE REVERDY

.

Andrew_Wyeth__Wind_from_the_sea__2_