Je fus graine du soleil plantée en terre,
Mise au monde par une tempête d’eau
entre poussière stellaire et cri plaintif coloré.

Je voulais naître papillon,
aigle
et que des plumes dorées me poussent,
mais je suis née figuier aux racines énormes
et des branches me sortirent
et, des feuilles, de ces branches
et des yeux me naquirent dans l’écorce.

Des feuilles, poussèrent des colombes
et elles bercèrent mes doigts rougis de soupirs
et mes mains éventèrent les obscurités
et je goûtai la pomme de l’Eden.

Je connus la saveur du sang
et les os me déchirèrent
et j’appris à pleurer avec mon ombre
et à charger la croix du fruit de Marie
mais je goûtai aussi le miel sacré de la rose
et la viande de l’agneau
et dans les veines j’eus du sang vierge
et, entre mes jambes, le jus d’Adam courut.

Mon ventre mis au monde des papillons parme
que je nourris de sève pure de l’abeille
et je me transformai en Orme
pour ne défendre ni les fruits
ni les sécheresses
ni les orages
on arracha de la terre mon tronc.

De nombreux printemps avec leurs hivers chantèrent
les figues mûrirent et tombèrent à la vie
elles s’oublièrent de cet arbre
et mes branches restèrent nues

Je cessai d’être figuier et Orme,
Des ailes me poussèrent
et dans les plumes de couleurs
et dans les eaux colorées
et je me transformai poisson-hirondelle

Mes larmes humidifient les écailles
et les soupirs font voler mes ailes
lorsque je vois les graines que mes fruits donnèrent.

Je suis heureuse de n’être pas née figuier,
De devenir Orme
et maintenant être poisson-hirondelle
sans nid fixe et sans chaînes.

.

LINA ZERON

Traduction Pierre Clavilier

.

5763657038_9733b1accc_z