(...)

On appelle bruit de beauté
la mer soudée au sel
dans l’infiniment nuit
au-delà de tous les récits
on appelle aussi
bruit de beauté le silence
sa signature lente au bas de l’aube

.

NICOLE BROSSARD

.

64764883_p

Oeuvre Bernard Louedin