« Athées et croyants, nous savons que cette puissance d’aimer est notre commun mystère : ce germe d’infini, c’est nous. Consentir à ce mystère, c’est en aimer le Principe, consciemment ou non. L’amour de l’athée pour le mystère sans nom soutient sa pensée du vrai et du juste. La science même est soumise au Principe d’amour, faute de quoi elle se livre d’avance à la mort : pareillement l’art, et la parole. Quelque déplaisante que puisse être l’apparence d’un savant, d’un philosophe, d’un artiste, il s’y discerne toujours, fût-ce au milieu des pires infidélités, une fidélité radicale, comme si un Autre, en dépit d’eux-mêmes, restait fidèle en eux »

.

PIERRE EMMANUEL

.

OdilonRedon_HeadwithFlowers1

Oeuvre Odilon Redon