lundi 18 juillet 2011

RENVERSE DU SOUFFLE...Extrait

Une fois,je l’ai entendu,il lavait le monde,non vu, à longueur de nuit,vraiment.Un et infini,anéantis,disaient Je.Lumière fut. Salut . PAUL CELAN . Oeuvre Odilon Redon
Posté par emmila à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 18 juillet 2011

LA PIERRE

(...) Un corps me fut donné – pour quelles fins ? - Ce corps qui est un seul, tellement mien   Ce bonheur serein, vivre et respirer, Qui, dites-moi, dois-je en remercier ?   Je suis le jardinier, la fleur aussi, Au cachot du monde point seul ne suis   Mon souffle, ma chaleur ont embué Déjà la vitre de l’éternité .Si du dessin s’y incrustent les traits, L’instant d’après nul ne les reconnaît .Que de l’instant s’écoule la buée ! La chère esquisse n’en sera brouillée . OSSIP MANDELSTAM .  
Posté par emmila à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 18 juillet 2011

CANTOS TOSCANS

Suivre le poisson, suivre l'oiseau. Si tu envies leur erre, suis-les Jusqu'au bout. Suivre leur vol, suivre Leur nage, jusqu'à devenir Rien. Rien que le bleu d'où un jour A surgi l'ardente métamorphose, Le Désir même de nage, de vol   (...)   Mais l'oiseau point d'empreinte Ne laisse. Son empreinte est Son vol même. Nulle trace Autre que l'instant-lieu, Joie du pur avènement : Lieu deux ailes qui s'ouvrent   Instant un coeur qui bat (...)   Dans l'Ouvert, toutes choses se révèlent... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,