Le coquelicot météore

baiser chiffon aux blés transis
quand un vent chorégraphe appelle
écume danseuse
leur nudité de cuivre pâle


coquelicot retenue sage
fripe à merci des mains
qui n'osent que paume ouverte
à la blondeur de ton été


coquelicot fléchi
allégeance de soie
souffle affamé au cou des blés
chaude semonce


des yeux rieurs
graves de leur désir d'envol
laissent ainsi
comme un don rouge de l'oiseau
monter au plain de leur silence
leur chat muet
pour la folie des blés qui dansent
dans le vent fou d'avant la nuit.
.
JEAN-FRANCOIS FRANCHET
.
3041e8ef2760

 

 

 

 

 

 

 

 

 Oeuvre Bernard Louedin