mardi 23 août 2011

LE PARCOURS DU PIETON...Extrait

On ne construit rien comme il fautTout se conjugue à l'inhabile; un grand massacrede mots rouillés,à l'amertume, au bruit, au rire.Ou alors des exclamations de joie, pour affirmerque tout est occupé en soi, qu'il ne reste riende soi qui ne soit libre, rien qui ne crie victoiresur le trottoir.Toujours une fenêtre ouvertevous regarde pour questionner:croyez-vous vraiment que le malheur existe?Il n'y a que la solitude qui vous enroue;alors on cherche une femme pour coucheret on lui dit: je t'aimeet quand on aime on ne sait plus.(...)Il y... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 23 août 2011

MINUIT ET LA MER

Et me voilà à l’endroit du rendez-vous, face à la mer qui palpite doucement comme le cœur immense et lourd d’un animal ancien. Il est minuit. Ou une autre heure de la nuit, je n’en sais rien. J’ai jeté ma montre, et le bruit des vagues a englouti celui du mince morceau de métal quand il a touché la surface de l’eau. Je suis au rendez-vous, et peu importe l’heure. Je me suis trompé, sans doute, et de bien trop d’années. Je le sais mais je suis venu, malgré tout. Pour la mer peut-être. À bien l’écouter, je la devine prête à charger.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 août 2011

DORMIR SEPT ANS...Extrait

Il te faudra capturer l'encre ; à travers elle et ses embellies caresser la rivière et te livrer enfin aux attouchements suprêmes et connaître l'instant. Ce ne sont qu'épaves ou fragments. Le bout de l'herbe vole au vent. Poussière infime t'envahit. Toux jaune te pénètre. Il ne reste en toi qu'une émotion sans écriture.   Sous les mots retrouve odeurs, parfums, senteurs. Ce fourmillement, aussi, des doigts qui dorment, et des regards piqués de rouille, de rêve. Rêve avec les rêveurs. Avec les chercheurs, cherche !... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 22 août 2011

LE REGNE DE LA BARBARIE...Extrait

(...) Quant à vouspoètes de ces temps de lucrevendeurs de poésieen petites tranches d'émotionen petits sachets d'érotismemystiques à cœur de faussetn'arrivant pas à la cheville d'Al Hallajgrands démissionnaires de la lutte de nos peuplesvouscamouflant votre impuissancederrière les théories ronflantes du Grand Artcomplexés jusqu'à la moellepar les reflets vacillantsd'une littérature qui se meurtsur les rives de la Seineou de la Tamisej'empaille vos écrituresdans le musée de mes anciennes illusionset je tends la mainà mes frères... [Lire la suite]
lundi 22 août 2011

PROMESSE DE L'AUBE GRISE ...PAMPHLET

Je suis assis, carrefour des aubes grises, là où vacillent des champs d’espoirs anciens. Les petits bonheurs font illusion, les grands bonheurs sont en croise-ailleurs.  Je viens de loin, j’ai fait le voyage intérieur, j’ai fait le compte et le décompte, j’ai l’âme ébréchée, le cœur écorché, l’oiseau qui m’habitait semble cloué à de vieilles nostalgies. Pour la première fois depuis cent mille ans, pour la première fois depuis que j’ai quitté mes grottes du Hoggar, depuis que mon frère de Tautavel a migré emportant le cri des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 22 août 2011

LA PIERRE

De la pierre naît la parole fille de la terre De la pierre naît la parole de la main,du coeur et de l’esprit Ma liberté est une pierre incrusté de sang,d’amour et d’espoir Tu es pierre et sur toi j’ai bâti ma liberté Ma pierre a des ailes Elle vole,vole et brise les étoiles des généraux borgnes d’esprit. Aux peuples sans langue Aux peuples lésés de leur passé,de leur présent,de leur avenir Aux peuples lésés de leurs richesses Aux peuples lésés de leurs libertés de dire de vivre d’agir et de mourir A tous les peuples sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 22 août 2011

TRIPOLI CE MATIN

. Agitant des drapeaux rouge, noir et vert aux couleurs de l'opposition en signe de victoire, les insurgés ont atteint dans la nuit la place Verte située dans le centre de Tripoli. La place, jusqu'alors lieu de rassemblement des partisans du colonel libyen, a été rebaptisée par les rebelles place des Martyrs.
Posté par emmila à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 21 août 2011

DONNE LE PAIN A L'ABSENCE

Rien ne donne du pain à l’absence Même l’eau froide du silence Au jour le jour s’ébrouant auprès du chien vert du mensonge Sur l’ombre douce aux souvenirs Ne peut plus rien Pour cette inquiétude achevée Les croix les humbles croix de l’amour Levées Dans la croisée pénitence des routes incertaines Sur les pas des jours honnêtes nouées Par un fil d’or à l’avenir Ne peuvent plus Sur la fronde des pierres pures Créer des dynasties d'anges les pas des morsuresont usé A graver le signe d’espérance La promesse d’un baiser . SERGE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 21 août 2011

TABLEAU DE SABLE

Tableau de sable La mer lave à chaque marée l'écran souple où ma main dévide sans lassitude le geste lent de l'écriture Sous mes doigts, le littoral devient poème que le flux recouvrira Chaque vague se nourrit de mots Ils s'échappent de moi Fuient l'extrémité de mes doigts Ni pierre Ni os Ni bâton Le doigt est plume de chair Glisse à la surface du sol Soulève l'écume du sel Je dis le vent, l'amour, la mort, l'enfance, la fin et le début Je dis à l'océan ce que je suis et ne suis pas Mes rives et mes déserts Toute cette langue... [Lire la suite]
dimanche 21 août 2011

LA LUMIERE DU CHEMIN

 J’ai ce rêve pour aller de l’avant. Je ne sens pas la douleur, ni ne veux sentir, le soleil ni la neige, dans l’horizon brumeux. Les uns fortifient leurs bras, pas leur cœur, d’autres enrichissent leurs mains, pas leur cœur. J’ai cette Lumière pour aller de l’avant. Je ne sens ni la faim ni la soif sur le chemin, ni le vent ni la pluie ne frappent mon corps fatigué. Entre oliviers et rochers je m’assieds. Je regarde l’univers, le ciel et les nuages. J’ai ce rêve pour aller de l’avant. En silence je prends le chemin déjà... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,