mercredi 28 décembre 2011

LA DISCORDANCE DU TEMPS

  Ce qui n'est pas mais qui existe  Au creux de ses amours d'enfance  Ou bien ailleurs, mais assez loin  Pour avoir l'air de ne plus être  La chronologie se balance  Ce rien qui, un instant, hésite    Ce qui aurait pu  Si d'autres moments  Si d'autres amours ou d'autres passantes  Ce que le hasard fait de l'existence  Ce que les regards contiennent parfois  Ce qui a été  Ce qui n'a pas pu  Ou bien qu'on savait    Ce qui s'évapore et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 28 décembre 2011

BALADA DE LOS DOS ABUELOS

Sombras que sólo yo veo, me escoltan mis dos abuelos. Lanza con punta de hueso, tambor de cuero y madera: mi abuelo negro. Gorguera en el cuello ancho, gris armadura guerrera: mi abuelo blanco. Pie desnudo, torso pétreo los de mi negro; pupilas de vidrio antártico las de mi blanco! Africa de selvas húmedas y de gordos gongos sordos... --¡Me muero! (Dice mi abuelo negro.) Aguaprieta de caimanes, verdes mañanas de cocos... --¡Me canso!(Dice mi abuelo blanco.) Oh velas de amargo viento, galeón ardiendo en oro... --¡Me muero! (Dice... [Lire la suite]
mercredi 28 décembre 2011

BALLADE DES DEUX ANCÊTRES

Ombres que moi seul j'aperçois mes deux ancêtres m'accompagnent.   Javeline d'os aigu tambour de cuir et de bois: mon ancêtre nègre. Collerette autour du coularge, grise armure guerrière: mon ancêtre blanc.   Pieds nus, torse minéral de mon nègre; pupilles de vitres antartiques de mon blanc. Afrique de forêts humides et de gros tambours sourds - Je me meurs ! ( Dit mon ancêtre nègre ) Caïmans des troubles marigots Verts matins des palmeraies - Je suis las ! ( Dit mon ancêtre blanc ) Oh voiles de vent... [Lire la suite]
mercredi 28 décembre 2011

VOUS PARLER ?

 Vous parler ? Non. Je ne peux pas. Je préfère souffrir comme une plante,Comme l'oiseau qui ne dit rien sur le tilleul.Ils attendent. C'est bien. Puisqu'ils ne sont pas lasD'attendre, j'attendrai de cette même attente.Ils souffrent seuls. On doit apprendre à souffrir seul.Je ne veux pas d'indifférents prêts à sourireNi d'amis gémissants. Que nul ne vienne.La plante ne dit rien. L'oiseau se tait. Que dire ?Cette douleur est seule au monde, quoi qu'on veuille.Elle n'est pas celle des autres, c'est la mienne.Une feuille a son mal... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 28 décembre 2011

QUAND SILENCE RENCONTRA PETITE PHRASE ( CONTE POUR LES ENFANTS DE MON ÂGE )

Silence s’écoutait, s’étirait dans l’ombre de l’horloge. Il se mesurait, se comparait à la taille du ciel et des nuages, réfléchissait. Était-il aussi profond qu’on le dit ? Silence pensa aux imbéciles qui le croyaient muet, lui qui inlassablement se parlait sans dire mot. Un frisson de peur soudain le fit frémir, un petit bruit frappait à sa porte. Non pas un petit bruit : un sorte de bruit vagabond ou de bruit qui court, plus exactement : une petite phrase. Silence s’inquiéta : était-ce un bruit perdu, une phrase... [Lire la suite]