“Nous vivons sourds à la terre sous nos pieds

A dix pas personne ne discerne nos paroles.

                           On entend seulement le montagnard du Kremlin,

    Le bourreau et l’assassin de moujiks.

   Ses doigts sont gras comme des vers,

 Des mots de plomb tombent de ses lèvres.

Sa moustache de cafard nargue,

Et la peau de ses bottes luit.

Autour, une cohue de chefs aux cous de poulet,

Les sous-hommes zélés dont il joue.

Ils hennissent, miaulent, gémissent,

Lui seul tempête et désigne.

Comme des fers à cheval, il forge ses décrets,

Qu’il jette à la tête, à l’oeil, à l’aine.

Chaque mise à mort est une fête,

Et vaste est l’appétit de l’Ossète.”


.

OSSIP MANDELSTAM

.

Livre1_179

Oeuvre Sergueï Toutounov