jeudi 15 mars 2012

ARMAND ROBIN

Étrange berger, Berger curieux,Sur une immense lande debout,D’une main malhabileJ’ai contre le cielLancé mon caillou. Puis j’ai regardé les nuages ;Je suis descendu d’eux ; en eux je traîne encore. Je me suis occupé de la fuite des saisons,Des fuyantes fraîcheurs des sources,J’ai gardé près de moi le corps émouvant, chancelantDes plantes penchantes Je sens directement avec mon âme d’enfantUne fleur, un papillon, un caillou, une étoile libreUn ciel neuf chaque nuit et que nul ne pille.La liberté des étoiles me tourmente. Je n’ai... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 15 mars 2012

TOUJOURS CETTE IMAGE...

Toujours cette image de la main et du front, de l'écrit rendu à la pensée   Tel l'oiseau dans le nid, ma tête est dans ma main. L'arbre resterait à célébrer, si le désert n'était partout.   Immortels pour la mort. Le sable est notre part insensée d'héritage. Puisse cette main où l'esprit s'est blotti, être pleine de semences. Demain est un autre terme.   Saviez-vous que nos ongles autrefois furent des larmes ? Nous grattons les murs avec nos pleurs durcis comme nos cœurs-enfants.   Il ne peut y... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 15 mars 2012

EDMOND JABES

Tu parles toujours à partir d’un silence contre lequel tu te briseras. Il n’y aura jamais eu, derrière et devant nous, que le même silence. Le premier. . EDMOND JABES . Photographie Ollivier Cacaud
Posté par emmila à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 14 mars 2012

UN MORCEAU DE LUMIERE...Extrait

Je cherche ce que je ne trouverai pas Je le sais mais je cherche car dans chercher il y a trouver comme un arbre sans son ciel comme un chemin sans son terme qui avance à chaque pas le recommence et il te mène vers ce qui vient et recule et t'appelle et te déchire comme le jour déchire la nuit ou est-ce l'inverse ou est-ce le temps qui me coule des yeux et c'est pourquoi je ne vois rien devant rien derrière je marche sur un fil au milieu du jour je vacille je heurte un morceau de lumière . JACQUES ANCET .
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 14 mars 2012

ALLENDE-NERUDA

 Mon peuple a été le peuple le plus trahi de notre temps. Du fond des déserts du salpêtre, des mines du charbon creusées sous la mer, des hauteurs terribles où gît le cuivre qu'extraient en un labeur inhumain les mains de mon peuple, avait surgi un mouvement libérateur, grandiose et noble. Ce mouvement avait porté à la présidence du Chili un homme appelé Salvador Allende, pour qu'il réalise des réformes, prenne des mesures de justice urgentes et arrache nos richesses nationales des griffes étrangères. Partout où je suis allé,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 12 mars 2012

D'UN BREVIAIRE

Ce soir j'ai refermé l'église où vivait seule dans les ténèbres, la flamme jaune d'un lumignon, devant la pierre froide où Dieu repose. Flamme fragile qui protège Dieu de toute cette ombre glacée. J'ai frissonné. J'éprouve encore dans ma main le poids froid de la grosse clef. La nuit est descendue complètement et je suis à présent bien enfermé dans mon vieux presbytère. J'ai fermé les contrevents. Et je ne sais pas ce qui m'a pris, à force de tant rêver devant les flammes mouvantes de mon feu de bois, je me suis mis à écrire dans ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 mars 2012

Actualité Monde RSS Syrie : 47 femmes et enfants "massacrés" par le régime à Homs

Les corps d'au moins 45 femmes et enfants ont été retrouvés lundi à Homs, où les forces du régime de Bachar Al-Assad et des opposants armés se livrent bataille depuis plusieurs semaines. Chacune des deux parties impute la responsabilité des massacres à l'autre. Sur des photos et des vidéos diffusées par le réseau des opposants au régime syrien, on peut voir des images insoutenables d'enfants à la tête ensanglantée, au visage mutilé, et des corps complètement carbonisés. Les Comités locaux de coordination, qui organisent les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 12 mars 2012

LA VIE IMMEDIATE ...Extrait

 Au terme d’un long voyage, peut-être n’irai-je plus vers cette porte que nous con­nais­sons tous deux si bien, je n’entre­rai plus dans cette cham­bre où le déses­poir et le désir d’en finir avec le déses­poir m’ont tant de fois attiré. A force d’être un homme inca­pa­ble de sur­mon­ter son igno­rance de lui-même et du des­tin, je pren­drai peut-être parti pour des êtres dif­fé­rents de celui que j’avais inventé. A quoi leur ser­vi­rai-je ? . PAUL ELUARD .
Posté par emmila à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 12 mars 2012

ORAGE

Et soudain l’orage berceau frémissant Exorcise notre arc-en-ciel exsangue Nous prophétise des paradis immédiats Berce notre jouissance mise en charpie Émiette les angoisses tissées sous la neige Et nous retourne des alchimies sans échardes Ce n’est pas la fin, me chuchote la tourmente C’est la route, l'itinéraire, vigile, origine La vie succombe sans nous Sans nous la mort exulte L’orage furtif nous efface soudain le désert Et nous chuchote la mer au téléphone, Nous délivre de l’instant excommunié Nous envoute, nous... [Lire la suite]
dimanche 11 mars 2012

DANS LA PALMERAIE DE L'ENFANCE

Il me souvient de vos matins d'albâtre caressant la sourceAbricotiers en fleurs mêlés aux citronniers solairesTant de treilles abritant mon ombre du soleil brûlantEt ces palmes pour apaiser le vent de sa courseParmi les ruches remplies du nectar de mes dix ansQue de pièges tissés pour les oiseaux imprudentsLes rameaux du grenadier tendre affolantNos attentes dans l'impatience des vaillantsQue de conquêtes dans la traversée des ruisseauxInvincibles les ponts faits de troncs nous volionsAu secours du petit barrage de plongeon en... [Lire la suite]