dimanche 11 mars 2012

LE GOÛT DE L'ENFANCE

J'ai regardé son visage Ce n'était pas un visage C'était une promesse espiègleEt ce que je prenais pour des yeux étaient les puits de l'émerveille L'air autour de lui avait l'ivresse des libellulesEt les guêpes étaient doucesLe monde semblait une goyave mûreUne chasse aux trésorsEt de la terre montait un parfum de fourmis rougesLes poux de bois gonflaient la panse de l'arbre,J'ai bien regardé son visage J'ai vu que c'était moi Malgré les larmesMalgré la mort quelconque d'un vieux crapaudDans une mareC'était moi flottant comme une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 10 mars 2012

Niña

Nombras el árbol, niña Y el árbol crece lento y pleno anegando los aires, verde deslumbramiento, hasta volvernos verde la mirada. Nombras el cielo, niña Y el cielo azul, la nube blanca, la luz de la mañana, se meten en el pecho hasta volverlo cielo y transparencia. Nombras el agua, niña y el agua brota, no sé donde, baña la tierra negra, reverdece la flor, brilla en las hojas y en húmedos vapores nos convierte. No dices nada, niña Y nace del silencio la vida en una ola de música amarilla; su dorada marea nos alza a plenitudes,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 mars 2012

FILLETTE

Tu nommes l'arbre, fillette Et l'arbre croît, lent et plein noyant les airs. vert éblouissement, jusqu'à ce que vert soit notre regard. Tu nommes le ciel, fillette Et le ciel bleu, le nuage blanc, la lumière du matin, se logent dans le coeur jusqu'à devenir ciel et transparence. Tu nommes l'eau, fillette Et l'eau jaillit, je ne sais où, elle baigne la terre noire, reverdit la fleur, brille sur les feuilles et nous change en humides vapeurs. Tu ne dis rien, fillette Et naît du silence la vie dans une vague de jaune musique; sa houle... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 mars 2012

CHAQUE FOIS UNIQUE , LA FIN DU MONDE

 « Avoir un ami : le regarder, le suivre des yeux, l’admirer dans l’amitié, c’est savoir de façon un peu plus intense, et d’avance meurtrie, toujours insistante, inoubliable de plus en plus, que l’un des deux fatalement verra mourir l’autre. L’un de nous – se dit chacun - l’un de nous deux, il y aura ce jour, se verra ne plus voir l’autre et le portera en lui un temps encore, suivant des yeux sans voir, le monde suspendu à quelque larme unique, chaque fois unique, à travers laquelle tout désormais, le monde même, viendra, et il y... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 9 mars 2012

BARBARA

C'est parce que j'ai peur de voir s'endeuiller Les minutes, les heures, les secondes passées, C'est parce que je sais qu'il faut un presque rien Pour défaire une nuit et se perdre au matin. Je ne laisserai pas pencher sur notre lit Ni l'ombre d'un regret, ni l'ombre d'un ennui. Je ne laisserai pas mourir au fil des jours Ce qui fut toi et moi, ce qui fut notre amour. Pour qu'il ne soit jamais emporté par le temps, Je l'emporte moi-même. Il restera vivant. . BARBARA .  
Posté par emmila à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 7 mars 2012

EXIL DE LA POESIE...Extrait

à CEA Andersen blessantes les ailes de la vérité il y a des paradigmes perdus des non-sens pernicieux une place pour la vacuité et des mots qui s'aiguisent il y a des hommes étoilés sur des routes d'exode ne laissant derrière eux qu'une trace légère si légère qu'on n'y prête guère d'attention et pourtant ils ont mesuré l'infini l'absence s'écoule entre les rives du fleuve céleste où le temps s'est noyé. . . . ANDRE CHENET . . . Oeuvre ?  
Posté par emmila à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 3 mars 2012

NONOCHE

Le soleil descend derrière les sorbiers, grappés de fruits verts qui tournent çà et là au rose aigre. Le jardin se remet lentement d’une longue journée de chaleur, dont les molles feuilles du tabac demeurent évanouies. Le bleu des aconits a certainement pâli depuis ce matin, mais les reines-claudes, vertes hier sous leur poudre d’argent, ont toutes, ce soir, une joue d’ambre.   L’ombre des pigeons tournoie, énorme, sur le mur tiède de la maison et éveille, d’un coup d’éventail, Nonoche qui dormait dans sa corbeille…   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 3 mars 2012

LES VRILLES DE LA VIGNE...Extrait

  Autrefois, le rossignol ne chantait pas la nuit. Il avait un gentil filet de voix et s’en servait avec adresse du matin au soir, le printemps venu. Il se levait avec les camarades, dans l’aube grise et bleue, et leur éveil effarouché secouait les hannetons endormis à l’envers des feuilles de lilas.   Il se couchait sur le coup de sept heures, sept heures et demie, n’importe où, souvent dans les vignes en fleur qui sentent le réséda, et ne faisait qu’un somme jusqu’au lendemain.   Une nuit de printemps, le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 3 mars 2012

SOLITUDE

On m’a jeté tant de pierres, Que plus aucune ne m’effraie, Le piège s’est fait haute tour, Haute parmi les hautes tours. Je remercie ceux qui l’ont construite, Qu’ils cessent de s’inquiéter, de s’attrister. De tous les côtés je vois l’aube plus tôt. Et le dernier rayon du soleil triomphe ici. Souvent dans les fenêtres de mes chambres Entrent les vents des mers du nord, Et le pigeon mange dans mes mains du grain… Cette page que je n’ai pas finie, La main brune de la Muse, Divinement calme et légère, Y inscrira le dernier mot. . . . ... [Lire la suite]
samedi 3 mars 2012

OCTAVA POESIA VERTICAL

Decir una palabra excluye a todas las otras, abrir un libro cierra todos los demás, pensar una sola cosa desequilibra el mundo, amar a alguien es el mayor olvido. El ejercicio puntual de una sola vida no podrá tener sentido nunca. Queda sólo encontrar el plural. . ROBERTO JUARROZ . Oeuvre Yahne Le Toumelin
Posté par emmila à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,