"Combien de signes encore, combien d'aurores?
A regret l'encre s'effiloche, non la fin.
Elle ne s'effiloche pas, la fin.
Elle retient son souffle mais rien n'est moins sûr.
Quand elle est là l'encre s'éclipse adieu stylo".
 
 Agonie d'encre en direct.com
A peine un fil.
Ratures non autorisées.
Prennent trop de sève".
 
"Veillée de larmes pour une encre enfin défunte. Enfin...bientôt. Quand ce sera l'heure. A mieux me souvenir voilà cinq jours, et non quatre, qu'elle périclite. Quelle santé, la mort."
.
.
.
 
SERGE SAUTREAU
.
 
.
.
 
ecriture
 
Oeuvre Gaston Floquet