Ma ancu s’ellu ùn fermessi
chè dui stracci di locu
appesi à u celu
duie ore di vita
appese à u silenziu
duie ore di sempre
appese à u tempu
duie parulle d’amore
appese à un filu
tuttu què
ùn saria statu indernu

.

Et même s’il ne restait
que deux haillons du lieu
pendus au vide
deux heures de vie
pendues au silence
deux heures de toujours
pendues au temps
deux mots d’amour
pendus à un fil
tout cela
n’aurait pas été vain

.

GHJACUMU FUSINA

.

fil1