Pourquoi est-ce si difficile d’acquérir la sagesse de nos jours ? Serait-ce parce que la vie trépidante que nous menons ne nous laisse pas le temps de réfléchir ou de méditer dans le silence ? La sagesse n’est pas quelque chose que l’on trouve dans un livre, sinon on pourrait l’acquérir en lisant certains livres comme la Bible, le Coran, les Écritures bouddhistes, etc. Étudier ces livres n’apporte aucun grain de sagesse, car rechercher la sagesse dans la lecture revient à s’imaginer que la lecture d’un menu de restaurant pourrait satisfaire notre appétit.

Il est important de ne pas confondre doctrine et sagesse ! Ce que nous enseignent les livres dits "sacrés", ce sont des doctrines écrites par des humains comme nous. Prendre la description faite par un humain pour la Vérité, revient à prendre un panneau routier indiquant le nom d’une ville pour la ville elle-même. Comme le disait Bouddha, qui ne se considérait nullement comme détenteur de la vérité : « La doctrine se limite à indiquer la Voie, elle n’est pas la Voie ! »

Le Bouddha a ajouté : « Quand ils te poseront des questions étranges, cherchant à savoir ce que cela est, n’affirme rien et ne nie rien. Toute affirmation est mensongère et toute négation l’est aussi. Comment quelqu’un peut-il expliquer vraiment la nature de ce qui est s’il n’a pas eu l’entière révélation ? Quand même cette révélation lui aura été faite, quel mot pourra-t-il envoyer de ce Royaume où le véhicule de la parole n’a pas de chemin sur lequel avancer ? Si donc ils t’interrogent, offre-leur le silence ; le silence est un doigt indiquant la Voie ». En dépit des paroles du Bouddha, ses disciples cherchèrent la sagesse dans le doigt indiquant la Voie plutôt que de la chercher en eux-mêmes, dans le silence et la méditation.

Voici quelques paroles de grands sages qui nous ont suggéré un chemin à suivre pour atteindre la sagesse :

« Tu me dis, j’oublie
Tu m’enseignes, je me souviens
Tu m’expliques, j’apprends. »
– Benjamin Franklin

« On n’enseigne pas ce que l’on sait
On n’enseigne pas ce que l’on veut
On enseigne ce que l’on est. »
– Jean Jaurès

« Ce que j’ai appris, je ne le sais plus
Le peu que je sais encore, je l’ai deviné. »
– Chamfort

« Le mot que tu n’as pas dit est ton esclave
Le mot que tu as dit est ton maître. »
– Proverbe oriental

« Si tu cours, tu iras plus vite
Si tu marches, tu iras plus loin
Si tu cries, tu seras entendu
Si tu parles, tu seras écouté
Si tu calcules trop, tu te tromperas. »
– Alain Ayache

« Si tu ne peux marcher sur l’eau
Si tu n’es pas plus habile qu’une paille
Si tu ne peux voler dans les airs
Tu n’es pas plus habile qu’une mouche
Conquiers ton coeur,
Alors tu deviendras quelqu’un. »
– Soufi Ansaro Ansâri

« Ne croyez pas les individus, fiez-vous aux enseignements
Ne croyez pas les mots, fiez-vous au sens
Ne croyez pas le sens relatif, fiez-vous au sens ultime
Ne croyez pas l’intellect, fiez-vous à la Sagesse. »
– Bouddha

« Celui qui se grandit et se met sur les pointes, ne tient pas l’équilibre
Celui qui marche à grands pas, ne tient pas la distance
Celui qui veut briller n’éclaire pas longtemps
Celui qui se met devant, n’impressionne pas
Celui qui se vante de ses gloires, en perd tout le mérite
Celui qui se célèbre ne sera pas reconnu. »
– Lao-tseu

« Se connaître nous fait plier le genou, posture indispensable à l’amour ; car la connaissance de Dieu engendre l’amour, et la connaissance de soi engendre l’humilité. »
– Mère Teresa

« Fais taire tes opinions, tes sentiments, tes humeurs ; efface ta personne ! Alors ton guide intérieur, ne se causant plus aucun trouble à lui-même, te conduira à la chose essentielle qui est en toi : l’impossible nature universelle. »
– Lucrèce

« L’homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible ; il sait se plier, mais non se courber. »
– Confucius

« Le sable de la mer, les gouttes de la pluie, les jours de l’éternité, qui peut les dénombrer ? La hauteur du ciel, l’étendue de la terre, la profondeur de l’abîme, qui peut les explorer ? Mais avant toute chose fut créée la Sagesse. »
– L’Ecclésiastique

« J’étais malheureux de ne pas avoir de souliers ; alors j’ai rencontré un homme qui n’avait pas de pieds et je me suis trouvé content de mon sort. »
– Mon tseu

« La sagesse suprême, c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre du regard tandis qu’on les poursuit. »
– William Faulkner

« Le chemin de la Sagesse ou de la Liberté est un chemin qui mène au centre de son propre être. »
– Mercea Eliade

« Celui qui se livre à des méditations claires trouve rapidement la joie dans tout ce qui est bon. ; il voit que les richesses et la beauté sont impermanentes et que la sagesse est le plus précieux des joyaux. »
– Bouddha

« Cherche la vérité dans la méditation et non continuellement dans les livres moisis ; celui qui veut voir la lune regarde le ciel et non l’étang. »
– Proverbe persan

« L’esprit du sage est le miroir du ciel et de la terre dans lequel toutes les choses se réfléchissent. »
– Tchouang tseu

« Le soi n’est pas le corps ou le mental individuel, mais plutôt ce qui, au fond de chacun de nous, connaît la vérité. »
– Swami Vishnu Devananda

« Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer, et une sagesse troublée par l’ignorance ne peut se développer. Ainsi, on peut faire disparaître les désirs en développant son esprit et on peut faire disparaître l’ignorance en délivrant la sagesse. »
– Bouddha

« Nous cherchons toujours à jeter un pont entre ce qui est et ce qui devrait être, et par là, nous donnons naissance à un état de contradiction et de conflit où se perdent toutes les guerres. »
– Krishnamurti

« Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l’éclat trompeur du chemin d’à côté. »
– Paulo Coelho

« Si nous nous trouvons tellement à l’aise dans la pleine nature, c’est qu’elle n’a pas d’opinion sur nous. »
– Friedrich Nietzsche

« Quand un homme ordinaire atteint le savoir, il est sage ; quand un sage atteint la compréhension, il est un homme ordinaire. »
– Dicton zen

« Un homme sage ne se laisse gouverner, ni ne cherche à gouverner les autres ; il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux. »
– Montesquieu

« Celui qui aime la gloire met son bonheur dans les émotions des autres ; celui qui aime le plaisir met son bonheur dans ses propres penchants ; mais l’homme intelligent le place dans sa propre conduite. »
– Marc Aurèle

« Conquérons le monde avec notre amour ; entrelaçons nos vies, tissons-les des liens du sacrifice et de l’amour ; alors il nous sera possible de conquérir le monde. »
– Mère Teresa

« Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur ; le seul vrai garant de la paix est en soi. »
– Dalaï-lama

« La mission de tout sage est de sauver les êtres sans ignorer personne ; il préserve les choses sans rien oublier ; c’est ainsi qu’il pratique la claire lumière. »
– Lao-tseu

« La force du nombre ne réjouit que le peureux ; celui qui est courageux en esprit se fait gloire de combattre seul. »
– Gandhi

« Ne crains pas de rester méconnu des hommes ; crains plutôt de les méconnaître toi-même. »
– Confucius

« Le commerce du sage est sans saveur et il perfectionne ; le commerce de l’homme de peu est agréable et il corrompt. »
– Confucius

« L’homme qui n’est que beau l’est seulement quand on le regarde ; l’homme sage et bon est toujours beau. »
– Sapho

« L’apparence requiert art et finesse ; la vérité requiert calme et simplicité. »
– Emmanuel Kant

« Le silence du coeur t’est nécessaire afin d’entendre Dieu partout : dans la porte qui se ferme, la personne qui te réclame, les oiseaux qui chantent, et les plantes, et les animaux. »
– Mère Teresa

« Quand on s’éveille enfin à la claire compréhension et que l’on sent qu’il n’y a aucune frontière, qu’il n’y en a jamais eu, on se rend compte qu’on est tout : les montagnes, les rivières, l’herbe, les arbres, le soleil, la lune, les étoiles et l’univers entier. Ne sont autres que nous-mêmes ! Rien ne nous distingue, rien ne nous sépare des autres : l’aliénation, la peur, la jalousie, la haine, sont évanouies. On sait, en pleine lumière que rien n’existe en dehors de soi et que, par conséquent, rien n’est à craindre. Être conscient de cet état engendre la compassion ; les gens et les choses ne sont plus séparés de nous, mais sont, au contraire, comme notre propre corps. »
– Genpo Sensei

.

http://albertportail.info/spip.php?article1097

.

LES_SINGES_DE_LA_SAGESSE

Les singes de la sagesse