Chaque jour au crépuscule,
La divine fille du Sultan
Flânait près de la fontaine
Jaillissante d'eau blanche et d'écume.

Chaque jour au crépuscule
Se tenait le jeune esclave à la fontaine
Jaillissante d'eau blanche et d'écume,
Chaque jour un peu plus pâle.

Un soir s'approcha la Princesse
Et, de quelques mots brefs :
« Je veux savoir ton nom,
Ton pays, ta tribu ! »

Et le jeune esclave parla :
« Je m'appelle Mohamed,
Je viens du Yemen, de la tribu des Asra,
Ceux qui meurent quand ils aiment. »

.

HEINRICH HEINE

.

img_2_small491

Photagraphie Lehnert et Landrock. Photographies orientalistes 1905-1930 »