lundi 11 juin 2012

L'AMITIE...

Nous devons renoncer à connaître ceux à qui nous lie quelque chose d’essentiel ; je veux dire, nous devons les accueillir dans le rapport avec l’inconnu où ils nous accueillent, nous aussi, dans notre éloignement. L'amitié, ce rapport sans dépendance, sans épisode et où entre cependant toute la simplicité de la vie, passe par la reconnaissance de l’étrangeté commune qui ne nous permet pas de parler de nos amis, mais seulement de leur parler, non d’en faire un thème de conversations (ou d’articles), mais le mouvement de l’entente où,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 11 juin 2012

FAMILLE DE CE MONDE

Et des milliers de bourgeons viennent voir ce qui se passe au monde Car la curiosité de la Terre est infinie. Et l'enfant naît et sa petite tête mal fermée encore Se met à penser dans le plus grand secret parmi les grandes personnes tout occupées de lui. Et il est tout nu sous la pression exigeante de la lumière du jour Tournant de côté et d'autre ses yeux presque aveugles au sortir de la nuit maternelle, Emplissant la chambre, comme il peut, de ce vagissement venu d'un autre monde. Et bien que parachevé, il s'ouvre encore à la... [Lire la suite]
lundi 11 juin 2012

VANEGEIM

Rien n'arrêtera l'émergence des nouvelles valeurs, elles achèveront de ruiner les anciennes en privilégiant la souveraineté de la vie, la générosité et la gratuité, le progrès humain, la créativité individuelle et collective, la prééminence de la femme et de l'enfant. La conscience de quelques-uns suffira à les éclairer. . La générosité humaine est notre pierre de touche. Le comportement l'emporte sur le discours. Les gestes de la vie priment les mots, quels qu'ils soient. La prééminence d'une attitude empreinte d'humanité possède... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 juin 2012

CENDRES VIVES, suivi de LE CARRE DU CIEL...Extrait

 Le monde, à cette époque, avait la forme l’étendue la saveur du pré qui jouxtait sa maison et son jardin. Elle y pénétrait par une trouée secrète dans la haie de lilas, cœur battant à chaque passage dans le silence des feuillages et l’entremêlement des racines. Si proche qu’il fût du jardin familier où son père allait et venait, de la fenêtre où se dessinait par instant la silhouette de sa mère, le pré cachait dans ses replis d’imprévisibles ailleurs. (...)     Était-ce une visite ? un appel ? ou la simple... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 11 juin 2012

POINT DE RALLIEMENT...Extrait

 Lui  la nuit durant  il cherche à écrire ce misérable théâtre  il cherche à nouveau en vérité il attend  il attend d’écrire pour traverser la nuit à gué  en vérité il ne fait qu’attendre  la parole dans le corps la parole dans l’esprit  la parole de bon secours  la parole qui serait appui de lumière  et contiendrait un signe résurgent  d’unité    Ô corps et esprit de la parole  Ô parole incarnée  Viens au secours de ceux dont le sang n’est ni de caoutchouc ni... [Lire la suite]
lundi 11 juin 2012

PIERRE RABHI

"Il nous faudra sans doute, pour changer jusqu'aux tréfonds de nos consciences, laisser nos arrogances et apprendre avec simplicité les gestes qui nous relient aux évidences. retrouver un peu du sentiment de ces êtres premiers pour qui la création, les créatures et la terre étaient avant tout sacrées." . PIERRE RABHI .
Posté par emmila à 00:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,