jeudi 28 juin 2012

ARTAUD

Nous sommes quelques uns à cette époque à avoir voulu attenter aux choses, créer en nous des espaces à la vie, des espaces qui n’étaient pas et ne semblaient pas devoir trouver place dans l’espace. ......   Moi poète j’entends des voix qui ne sont plus du monde des idées. Car là où je suis il n’y a plus à penser.   ......   Et je n’ai jamais écrit que pour dire que je n’avais jamais rien fait, ne pouvais rien faire, et que faisant quelque chose je ne faisais rien. Toute mon oeuvre a été bâtie et ne pourra l’être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 28 juin 2012

CHRISTIAN GABRIEL/LE GUEZ RICORD

Il faut avoir connu ce monde pacifique – maintenant à cause des médicaments tranquillisants – des fous. Ces errants d’une impossible vie. Des êtres fixés dans la terreur intérieure, et qui ne parlaient plus. Qui marchaient comptant les pas qui leur restaient à parcourir avant que l’infirmier éteigne les lumières dans l’asile et que les monstres puissent naître sur les murs livides. Et j’imagine que savoir absolument la vérité absolue c’est vivre (possédé) en fou. Le privilège du poète c’est de choisir son au-delà. Les asiles, où l’on... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 28 juin 2012

LE CHEMIN DES MAUVES

Si tu vas sur le chemin des Mauves.   Pose ta peine et tes soucis. Pose tes chaussures aussi. Marche à l’intérieur. Marche et tu trouveras le puits du miel. La diseuse de bonne aventure aussi.   Si tu vas sur le chemin des Mauves.   Ne regrette pas ta jeunesse comme une étoile distante à l’autre bout du ciel. Tu pourras marcher enfin libre de vent. Tu es tombé bien souvent dans l’erreur ou le dénuement. Il y avait le dieu des orties et les peurs de l’enfant.   Si tu vas sur le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 27 juin 2012

LE SANG VIOLET DE L'AMETHYSTE...Extrait

À moi-même mystère. Dans les rues du matin sa joie sautillante, inaperçue des passants préoccupés. Elle était l’éblouissement trouble de ce court fragment de liberté. Poussière grise de la lumière de ce jour de pluie. Le feu végète dans la cheminée. La maison est un peu froide. Il se pourrait que, dans ce cocon paralysé, nul d’entre nous n’existât réellement ; jamais n’eût existé. En de tels jours d’enrobement narcotique, peut-être notre sensibilité est-elle conviée à imaginer celui des morts ? C’est dimanche. Venise —... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 27 juin 2012

TARD ET PROFOND

 Rouée comme parole d’or commence cette nuit. Nous mangeons les pommes des muets. Nous faisons un travail qu’on remet volontiers à son étoile ; nous nous tenons dans l’automne de nos tilleuls, tels des rouge d’étendard méditants, tels des hôtes brûlants du Sud, Nous jurons par Christ le Nouveau de marier la poudre à la poudre, les oiseaux au soulier de l’errance, notre coeur à un escalier d’eau. Nous prêtons au monde les saints serments du sable, nous les prêtons de bon gré, nous les prêtons à voix haute depuis les toits du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 27 juin 2012

ÎLES...Extrait

Îles ! aux escaliers de vos océans nègres qui braconnent le jade la galène et le gypse l’orpiment des parfums toutes les vélissures les amandes les miels caracoulant au creux de leur paume d’émail Il se noue des pâleurs il se meurt des palombes sous ces ventres arqués de sonnailles charnelles en lentes chapes bleues flagellées de plumages dont on ne verrait rien que l’écho l’épée que la tonsure une luisance vierge Il se foule des vins il s’aiguise des dagues vives comme l’orvet qui givrent et qui meurent d’un même accouplement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 26 juin 2012

PRISONS ET PARADIS...Extraits

« Une tranche de pain bis, longue d’un pied, coupée à même la miche de douze livres, écorcée de sa croûte, et roulée, effritée comme une semoule sur la table de bois gratté, puis noyée dans le lait frais ;un gros cornichon blanc macéré trois jours dans le vinaigre et un décimètre cube de lard rosé, sans maigre : enfin un pichet de cidre dur, tiré à la cannelle du tonneau… Que vous semble ce menu ? C’st celui d’un de mes goûters d’enfant. E Peut-être mon éclectisme, et celui de ma mère, sauvèrent-ils tout.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 26 juin 2012

EDMOND JABES

- Un soir, tandis que d’un vieux tiroir il retirait, pour moi, des photographies de sa jeunesse, il me rapporta ce dialogue d’un enfant avec sa grand-mère; celle-ci en train de lui montrer le portrait d’une très jolie femme: ” – Grand-mère, qui est cette dame? ” – Mais c’est moi, mon chéri, quand j’étais jeune. ” – Et, maintenant, qui est-ce? - Et il me dit : “Voyez-vous, c’est dans ce: Maintenant, qui est-ce? que réside l’énigme d’une vie.” . EDMOND JABES .    
lundi 25 juin 2012

RITOURNELLE POUR MAÏDER

De Pamplona à la Sierra del PerdónChemine, chemineCe que siffle le ventDe la Sierra del Perdón à Puente-la-ReinaChemine, chemineCe que racontent les pierresDe Puente-la-Reina à la Bodega de LorcaChemine, chemineCe qu'invente la lumièreDe la Bodega de Lorca à EstellaChemine, chemineDans le sourire de MaiderDans le sourire de MaiderChemine, chemineChemineraJusqu'à la fin des terres . DOM CORRIERAS .
Posté par emmila à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 25 juin 2012

J'ECOUTE...

J’écoute La pluie qui vient comme un chagrin du temps. Comme un défi au vent, les larmes d’un enfant, Elle pénètre la terre, d’un désir de rivière fait un rêve d’océan, Chaque goutte rythmant de mon cœur le battement J’écoute Le clair bruissement des feuilles nées à l’aube du printemps Elles se déploient sereines et vont en frémissant Habiller les arbres d’un sylvestre vêtement, Cette parure que l’automne ôtera tristement J’écoute Le vent qui caresse l’azur et chuchote en berçant Fleurs, blés et champs. Il est ce voyageur qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,