dimanche 3 juin 2012

ALLENDE

Merci à Osvaldo Torres...   Ne plus écrire enfin attendre le signal Celui qui sonnera doublé de mille octaves Quand passeront au vert les morales suaves Quand le Bien peignera la crinière du Mal Quand les bêtes sauront qu'on les met dans des plats Quand les femmes mettront leur sang à la fenêtre Et hissant leur calice à hauteur de leur maître Quand elles diront : "Bois en mémoire de moi" Quand les oiseaux septembre iront chasser les cons Quand les mecs cravatés respireront quand même Et qu'il se chantera dedans les hachélèmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 2 juin 2012

POUR EDOUARD GLISSANT

Pour Edouard Glissant Je te salue terre lointaine d’argile où le crabe descendu des marges de la plage  regagne l’océan où flottent les reliefs de repas cannibales Et je t’appelle du haut de ma tendresse veule suspendue aux haussières de la barque du vent  Ô sargasses linceul de ceux qui furent mon sang bateaux empuanties par des limons fétides où pourtant je naissais Ô Monde soudain offert à ma troublante faim  Je ne partirai pas avant d’avoir trouvé  sur l’aile du cormoran ou du sterne royal   le droit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 1 juin 2012

INELUCTABLE

La descente nous attirecomme nous attira la montéeLa mémoire est une manièred'accomplissementune manière de renaissanceet mêmeune initiation, puisque les espaces qu'elle révèle sontde nouveaux territoirespeuplés de hordesjadis inaperçues,d'une autre espèce –puisque leurs déplacementsont pour buts d'autres buts(même s'ils furent, en d'autres temps, abandonnés) Nulle défaite n'est seulement faite de défaite – puisquele monde qu'elle révèle est un territoiredont on n'avait jamaissoupçonné l'existence. Un mondeperdu,un monde... [Lire la suite]
vendredi 1 juin 2012

JE PENSE QUE TOUT EST FINI

Je pense que tout est finiJe pense que tous les fils sont cassés qui retenaient la toileJe pense que cela est amer et durJe pense qu’il reste dorénavant surtout à mourir. Je pense que l’obscur est difficile à supporter après la lumièreJe pense que l’obscur n’a pas de finJe pense qu’il est long de vivre quand vivre n’est plus que mourir. Je pense que le désespoir est une éponge amèrequi s’empare de tout le sang quand le cœur est détruit. Je pense que vous allez me renvoyer à la vie qui est immenseet à ce reste des femmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 1 juin 2012

ERNEST PEPIN

On dit que les poèmes ne servent à rienQue les fusils sont plus forts que les motsMais c'est la guerre qu'il faut tuerLes mots de la paix sont innocents et faiblesIls ne portent pas des blessés dans les brasIls n'enterrent pas des cadavresIls ne vocifèrent pas aux frontièresIls vontGraines lentes aimées de l'étincelleTortues lourdes de la carapace du cielOiseaux indispensables à l'amourChaque jour cheminantChaque nuit travaillantPour que meure la guerre des hommes contre les hommesLa terre n'est qu'un prétexte où s'enflamment leurs... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 1 juin 2012

LE VENT AUX AILES

Laissez donc s'ouvrir votre oreille à mes mots,ma religion est celle de l'amour de l'oiseau,et du vent aux ailes de l'oiseaule vent aux ailes...lorsque mon œil s'ouvre si grand qu'il devient une soucoupeet que le monde qui se déroule autour de moise mêle au monde qui s'agite en moiet que le rêve l'emporte toujours sur la raison,l'amour s'évase et me soulève jusqu'aux étoilesle vent aux ailes...Et lorsque se brise la lumière à mon œil d'une larme,il me semble entrevoir tes mille soleilssi souvent cités et que mon cœur espèreaux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 1 juin 2012

DE L'ART DE BIEN RÊVER

Ajourne toute chose. On ne doit jamais faire aujourd’hui ce qu’on peut aussi bien négliger de faire demain.Il n’est même pas besoin de faire quoi que ce soit, ni aujourd’hui ni demain. Ne pense jamais à ce que tu vas faire. Ne le fais pas. Vis ta vie. Ne sois pas vécu par elle. Dans la vérité et dans l’erreur, dans le plaisir et dans l’ennui, sois ton être véritable. Tu n’y parviendras qu’en rêvant, parce que ta vie réelle, ta vie humaine, c’est celle qui, loin de t’appartenir, appartient aux autres. Tu remplaceras donc la vie par... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 1 juin 2012

SENS, PRESENCE,ABSENCE,CONSCIENCE...

Sens…vous avez dit « sens » ? Y a-t-il un sens à la quête de sens de l’Homme ? Et si sa quête de sens était une quête de sens interdit ?    Comment interpréter la présence, chez l’Homme, de la conscience ?    La conscience humaine, n’est-ce pas d’abord une manière de se tenir hors du monde, hors de tout ? N’est-ce pas, d’abord, le sentiment d’une radicale séparation ? D’une altérité qui pousse à harceler le monde, vu comme extérieur, de questions, quand ce n’est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,