vendredi 6 juillet 2012

LE BOIS DE VIVRE...extrait

Le poème fait jouir les mots jusqu'à cet avant d'ombre sur les choses et sa pensée rend à l'errance, son sens prophétique. L'initial vient voir jusqu'en la déchirure des instants. Là, si l'homme incarne des territoires, c'est pour qu'ils incarnent aussi son pas, le placent dans l'urgence assaillante de voir selon l'au-delà des coupures, de voir par l'éclair, Dans cette présence où l'écart de lui aux choses, se met à parler.   .     GENEVIEVE CLANCY, PHILIPPE TANCELIN  (Edition L'Harmattan, 1995)   ... [Lire la suite]

vendredi 6 juillet 2012

TOUT N'EST PAS DIT...Extrait

Pour tout ce que la vie offre de magnanime Dans ses gestes d’humanité ; Pour la lutte d’où l’on sort poudreux, mais sublime, Pour l’angoissante vérité ; Pour tout, j’ai proclamé ma volupté de vivre Sans fausse honte et sans orgueil, Malgré l’effort perdu et la route à poursuivre Encore, en doutant de l’accueil. Mais j’aime tout au monde, et le charme de croire A rendu tout pur à mes yeux, J’aime ceux qu’un désir exalte vers la gloire, Les révoltés, les malheureux ; Je bénis la douleur qui nous tient auprès d’elle Et qui nous fait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 6 juillet 2012

SILENCE

Peut on imaginer que les choses restent muettes? comme bâillonnées? qu'il faudrait accepter d'aimer bouche cousue? quel serment pour retenir sourdement sa pulsation d'étoile? faire retentir un fragment du monde trébucher sur les paroles de toute mémoire, de tous les âges. par un singulier détour nous revenons de l'éternel à l'éphémère Silence qui procède à une dimidiation du fond et de la forme de soi et de l'autre, semblable et différent tenir le silence, les silences d'une terre gercée de janvier dans l'absolu du gel dans la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,