Il est des rives

à l'abordage desquelles

De leur nacre grêle

l'eau sur la défensive

 

Il est des perditions

Le voile vient se coucher

d'immensité sur l'amour

en défragmentation

 

Ecouter rouler les diamants

d'eau sur la vague

et rendre les larmes

devant l'intime montée

 

 Être la vérité

car elle peut bien

se sertir de bégaiements

elle n'en est pas moins vraie

 

 Il est des communions

encore plus belles

Naissances dans l'union

de la boue et des fossés

 

 Navigantes à vue

à la recherche des foyers ardents

 

 Cette inétanchéité entre

le désir/fuir

sous la pluie/sous les pleurs

s'évapore aux portes jointes

 

 Il est des points

de rupture entre sens et évidence

de suspension au nuage de l'incompréhension

de non retour au bouclier des meurtrissures

de suture de suture l' amour

.

MARTINE CROS

Ste Marie, le 16 février 2012

 

 Post-scriptum

 

 

Il est brut de décoffrage

d'avancer à pas délicats

à planter ces cicatrices

dans la terre meuble

Fleuriront-ils les lilas

 

.

 

 

381

Oeuvre Jean Portaels