Mettez vous à l’écoute, du monde, de l’autre, de vous-même

  Ne tentez pas de fabriquer un poème si au fond rien n’a vraiment germé

  Vivez, aimez, parlez, lisez, écoutez de la musique

Vivez… et patientez

 

Une idée doit germer, elle viendra se planter en vous…

Gardez là blottie au creux de votre silence

Nourrissez le poème enfant, il doit mûrir, se nourrir de ce qui advient...

Laissez le s’enrichir

 

L’envie d’écrire viendra comme une éclosion, une floraison

  Quand vous le sentirez, préparez vous à la récolte...

Cueillez tout, notez tout ce qui vient,

Ne censurez pas.

  Ne cherchez pas à structurer..

Attendez d’avoir assez de matière, de fruits

 

  Organisez votre chaos…

Forgez vos outils…

Ordinateur, pages volantes, carnets, cahiers, tableau...

Stylo, plume, pinceau, craie…

Ecrivez assis, couché, debout, en marchant…

Seul, dans la foule, au café, la nuit, le jour….

Comme vous voulez !

 

Jouez… Improvisez… Jouissez des mots ! 

  Rimez ou ne rimez pas… Laissez aller la musique..

« De la musique avant toute chose ». Rappelez-vous Verlaine !

Scandez ce que vous avez commencé de mettre en forme

  Rythmez…. Surtout rythmez…. Dansez s’il le faut

 

A ce stade….

Soit vous avez un début de poème que vous pourrez faire grandir…

Soit vous n’avez rien…

 

Alors lâchez tout...

 

Lisez tous les poètes, déclamez les, chantez les...

Imprégnez vous de leurs mélodies

Puis peu à peu... Prenez de la distance

Ecartez vous d'eux...

 

Ils continueront de vous accompagner

Sur votre propre sentier

Comme un orchestre le fait d'un soliste

 

Nourri de cette multitude

Sur votre chemin de solitude

Au diapason du chant du monde...

Cherchez vos propres harmonies

 

Respirez... Méditez...

Aimez... Vivez...

Et recommencez…

.

FRANCIS PANIGADA

.

la-lecture 2

Oeuvre Léon Augustin L'hermitte